Maghreb

MAR : Le français Toi engagé par le WA. Casa

MAROC

Le Wydad Casablanca éliminé de la Ligue des champions par l'ES Sétif a engagé le Français Noël Tosi (59 ans) au poste de manager général. Ancien sélectionneur de la Mauritanie et du Congo, l’homme de 59 ans était libre depuis son départ de Mulhouse (D4 française) en juin 2017.

 

ALG ; Zetchi cloue le bec aux blancs becs

ALGERIE

Les blanc becs qui cherchaient à opposer la FAF à la FAF dans l’affaire des licences (USMH – RSK) peuvent se mettre le doigt dans…  l’œil. A la suite de la réunion du Bureau Fédéral à Annaba, le président de la FAF, Zetchi Kheïredinne a apporté un soutien appuyé aux décisions prises par le responsable de la LFP, Abdelkrim Medouar. « Ce dernier, a-t-il déclaré, n’a fait qu’appliquer la réglementation décidée par le BF et ce sera toujours ainsi, jusqu’à ce le problème des dettes soient définitivement résolu». Pour le président de la FAF, il n’est pas question de revenir au temps des privilèges et des passe-droits, la feuille de route sera respectée et appliquée. Tous les clubs sont égaux et ceux qui transgressent la loi seront sanctionnés. Aux dirigeants qui pratiquent le mensonge permanent pour se disculper aux yeux de leurs supporters, en accusant les deux structures du football national, le président Zetchi leur a demandé de dire la vérité et de reconnaître leurs erreurs. Au final, il y a lieu de constater que la FAF et la LFP ont gagné la partie parce que dans la logique du professionnalisme, il ne peut vivre à crédit tout le temps. – ABL

 

ALG : Mauvaise foi et vieux réflexes

ALGERIE

Les vieilles habitudes ont la peau dure et les vieux réflexes aussi, sinon comment qualifier ses attaques contre le nouveau président de la LFP Abdelkrim Medouar ? Les partisans du statu quo et principaux responsables de la situation catastrophique du football professionnel, souhaitent continuer à créer du déficit, à user et abuser des subventions étatiques sans être contrôlés alors que la LFP sur décision du Bureau fédéral de la FAF avait prévenu qu’elle ne délivrait aucune licence aux clubs avec plus de 1 milliard de centimes de dettes.

Face à la pression des supporters, des présidents des clubs de L1 et L2 préfèrent la fuite en avant plutôt que la mise en place d’une gestion rigoureuse. Ils se servent de l’arme de la menace qui ne sert qu’aux menacés et plus grave encore de l’intox et du mensonge pour imputer leur propre responsabilité à La Ligue de football professionnel et à celui qui est à sa tête Abdelkrim Medouar. Tous les moyens sont bons pour ne pas assumer des recrutements qu’ils savaient, plusieurs semaines avant le lancement de la nouvelle saison, non conformes à la réglementation.

Ainsi, au lieu de s'appliquer à épurer leur situation comptable vis de vis de la CRL, ils ont comme de coutume, enrôler des joueurs à tour de bras sans même avoir de quoi les payer les mois à venir. Et il est fort a parier que ce sont ces même joueurs qui déposeront de nouveaux dossiers au niveau de la CRL dans quelque mois. Ainsi, certains n'hésitent pas à évoquer la vie privée de Abdelkrim Medouar dans les journaux et d'autres de le taxer d'anti club algérois. De la pure diversion pour s’abstenir de poser la vraie problématique : celle de l'utilisation de l'argent, des chèques sans provisions, des reconnaissances de dettes établies sur papier libre et les dettes accumulées …-
NAZIM BESSOL  (IN BOTOLA)

 

ALG : Trois stades non-homologués

ALGERIE

La commission d'audit des stades en Algérie a décidé de ne pas homologuer les enceintes de Mohamed-Benhaddad (Kouba), Habib-Bouakeul (Oran) et Abdelatif-Mokhtar (Boussaâda). Concernant le stade de Kouba, l'instance dirigeante de la compétition est dans l'"attente du document du Centre technique de construction (CTC)". Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a tenu une réunion avec les membres des sous-commissions d’audit des stades, en présence du chargé du dossier à la LFP, Djamel Messaoudene. Dix-huit stades ont été homologués en vue de la saison footballistique 2018-2019, dont le coup d'envoi sera donné vendredi. En revanche, 7 autres stades seront inspectés "ces jours-ci pour constater la levée des réserves".

 

ALG : Dix entraîneurs étrangers pour la L1

ALGERIE

Dix des seize formations algériennes de la L1-Mobilis de football ont choisi de recourir à des entraineurs étrangers. Au total, ils sont quatre Français, deux Marocains, un Tunisien, un Espagno, un Portugais et un Suisso-tunisien. Le nombre est en hausse par rapport à la saison passée où ils étaient six sur le banc. Par ailleurs, cinq clubs ont opté pour la stabilité et décidé de reconduire leurs entraîneurs respectifs, à savoir le CSC (Abdelkader Amrani), la JS Saoura (Nabil Neghiz), le NAHD (Dziri Billel), le MCA (Bernard Casoni) et le DRBT (Hamadi Edou). – RS

 
Plus d'articles...