Maghreb

CAN 2017 : LE BONHEUR SE JOUE A TREIZE

ALGERIE

Ils sont 13, un chiffre qui peut porter bonheur à l’Algérie. 13 à voter pour la désignation du pays hôte de la 31e édition de la CAN en 2017. L’Algérie, un des géants d’Afrique veut croire en ses chances face aux candidatures du Ghana, de l’Egypte et du Gabon. Les quatre pays ont pour point commun d’avoir organiser la CAN au moins une fois dans leur histoire. Le Ghana finaliste malheureux de l’édition 2015 veut conjurer le sort, à domicile en 2017. L’Egypte le pays le plus titré du continent (en club et en sélection) veut profiter de cette fête de tout un continent pour se refaire une santé après un printemps arabe pas encore digéré. Enfin le Gabon qui a co-organisé la CAN 2012 en compagnie de la Guinée Equatoriale, souhaite récidiver une nouvelle fois, et capitaliser les acquis d’une organisation plus que réussie, il y a trois ans. Trois sérieux concurrents donc, se dressent face à la candidature algérienne avec leurs forces et faiblesses. Seulement voilà, la CAN qui s’est arrêtée dans chacun des pays au moins une fois dans les années 2000 - sauf  en Algérie - a quitté la sphère purement sportive. Véritable outil promotionnel des Etats qui l’accueillent, elle est devenue un enjeu de géopolitique et un booster économique. Car s’il est difficile de parler de recette au vu des investissements colossaux consentis pour la réalisation des infrastructures, le «capital sympathie» que procure l’organisation d’un tel évènement est indéniable.

Présenter un solide dossier ne suffit plus à s’assurer les faveurs des votants. Il faut le plus souvent le défendre bec et ongle et convaincre le CE de la CAF de l’opportunité d’une telle organisation. D’où la nécessité de mobiliser tous les  moyens de l’Etat pour maximiser ses chances. La présence du Ministre des Sports, Mohamed Tahmi au Caire n’est pas fortuite. L’Algérie qui veut remettre sur rails son secteur touristique souhaite se servir du rendez-vous continental pour présenter la plus belle image du pays. Véritable puissance économique du continent, elle peut compter sur une diplomatie fleurissante et dynamique qui s’est imposée durant les dix dernières années comme un interlocuteur et un acteur incontournable du continent. Les derniers succès enregistrés notamment dans le règlement des conflits naissants au Mali, en Libye et surtout au Sahara Occidental, où le département de Ramtane Lamamra ministre des affaires étrangères, a réussi à fédérer la communauté internationale autour de la position algérienne (favoriser le dialogue, non ingérence et autodétermination des peuples) laissent optimistes quant aux chance de l’Algérie d’obtenir l’organisation de la CAN 2017. Certes, le football national tel qu’il est dirigé actuellement souffre de beaucoup d’insuffisances, mais il peut profiter pleinement des acquis de sa diplomatie.

NAZIM BESSOL - BOTOLA

 

MAR : Ghazi opte pour les lions de l'Atlas

MAROC

Le marocain Anouar Ghazi a décidé de porter le maillot des Lions de l'Atlas. «Je suis prêt à répondre favorablement à l’invitation du sélectionneur national, Badou Zaki, si ce dernier fait appel à mes services pour affronter l’Uruguay le 28 mars prochain». Il a ainsi mis fin à tout suspense concernant son avenir international en optant définitivement pour le Maroc.

 

ALG : Anelka possible au NA.Hussein Dey

MAROC

L'attaquant international français Nicolas Anelka pourrait être engagé pour 18 mois par NA Hussein Dey (Algérie). Pour signer son contrat, l’attaquant de 35 ans attend seulement le feu vert de la Fédération algérienne (FAF) qui doit lui accorder une dérogation en raison de son âge.

 

MAR : Yaich remplace Amri à Tétouan

MAROC

Le Moghreb de Tétouan remplacé Aziz Amri a quitté ses fonctions à l’issue d’un Mondial des clubs manqué par Samir Yaich comme entraîneur principal de la formation marocaine. Celui était l’adjoint d’Amri.

 

ALG : Allo, c'est le Caire où est la FAF ?

ALGERIE

Après un séjour au Maroc, l'actuel gestionnaire de la FAF, est au Caire, au siège de la CAF, en attente de la décision du Maroc pour l'organisation la CAN 2015. En attendant son retour en Algérie, les multiples affaires du football locale notamment sur l'arbitrge continuent à faire la "Une" des medias.

 
Plus d'articles...