Maghreb

TUN : Jean Fernandez à Sousse ?

TUNISIE

L'ex-entraîneur de l’Olympique de Marseille, Jean Fernandez pourrait de nouveau atterrir à Sousse en remplacement de Faouzi Benzarti suceptible de quitter l’Etoile Sportive du Sahel en cas d’élimination en coupe de la CAF. Le bureau directeur étoilé aurait ainsi entamé les négociations avec le technicien français actuellement au club qatarie, Al Khour.

 

ALG : Des virements pour les joueurs

ALGERIE

Sept années après l'instauration du professionnalisme, La fédération algérienne gérée par Raouraoua III depuis trois mandats a enfin demandé à la Ligue professionnalisme d'exiger des 32 clubs de payer chaque mois leurs joueurs par virement bancaire ou postal.  "Les salaires doivent être versés par les clubs aux joueurs mensuellement par virement bancaire ou postal. Le paiement en espèce est strictement interdit", précise un communiqué de la Ligue du football professionnel (LFP).

 

MAR : Le widad limoge John Toshack

MAROC

Après la défaite face au Zamalek (0-4), à Alexandrie en demi-finale aller de la Ligue des champions (C1), le Widad Casablanca a limogé l’entraîneur John Toshack. Nommé en juin 2014, le Gallois a conduit le WAC au titre de champion du Maroc pour sa première saison sur le banc. La direction du club marocain a rappelé "avoir offert toutes les conditions nécessaires, financières, techniques et logistiques au staff de John Toshack pour pouvoir réaliser de bons résultats. Etant donné les derniers résultats de l’équipe, il s’est avéré qu’il y avait un réel problème au niveau de la gestion du staff technique", explique un communiqué.

 

ALG : Hannachi met dehors les experts

ALGERIE

Mahfoud Kerbadj le serviteur de Raouraoua III à la LFP a une nouvelle fois raté une superbe occasion de se taire au lieu au lieu de s’en prendre au président de de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi. Celui-ci a posé un problème majeur concernant la représentativité des clubs au sein de la LFP. Et il a raison. Ce que Hannachi a voulu dire, c’est que les clubs doivent être non seulement majoritaire au sein du Conseil d’administration mais qu’en plus, il n’est plus question de faire participer des experts (Guellil et Mani Saada) imposés par Raouraoua III comme représentants de la FAF, alors que la nouvelle loi sur le sport les a exclus. Un membre du Bureau Fédéral peut, à la rigueur y siéger, mais pas un expert.

Aujourd’hui, c’est la Ligue nationale qui traite les affaires courantes de la Ligue Inter Régions. Une décision qui n’a rien d’innocente. Elle fait partie du plan de Raouraoua III d’annihiler toute contestation, afin de pouvoir se retrouver comme candidat unique, pour son quatrième mandat à la tête de la FAF. Il est le seul à connaître la date exacte de l’assemblée générale élective et il ne la divulguera non pas en fonction des statuts de la FAF, mais en fonction de ses intérêts personnels. Aujourd’hui, il est le seul à connaître les critères à remplir pour candidater, cela relève du «secret » et, la commission de candidature qu’il a installée est aux abonnés absents. La mise en conformité de la loi du sport par la FAF a été une énorme farce. Les élections seront une bouffonnade. A moins… - AB. LAHOUARI (In BOTOLA)

 

MAR : Le Maroc tient en échec l'Albanie

MAROC
Le Maroc a tenu en échec l’Albanie (0-0) à Tirana en amical.  Avec une défense à trois et les titularisations d’Aguerd, Naciri et Bouhaddouz, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard avec la sélection balkanique.
 
Plus d'articles...