Maghreb

ALG : Trois stades non-homologués

ALGERIE

La commission d'audit des stades en Algérie a décidé de ne pas homologuer les enceintes de Mohamed-Benhaddad (Kouba), Habib-Bouakeul (Oran) et Abdelatif-Mokhtar (Boussaâda). Concernant le stade de Kouba, l'instance dirigeante de la compétition est dans l'"attente du document du Centre technique de construction (CTC)". Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a tenu une réunion avec les membres des sous-commissions d’audit des stades, en présence du chargé du dossier à la LFP, Djamel Messaoudene. Dix-huit stades ont été homologués en vue de la saison footballistique 2018-2019, dont le coup d'envoi sera donné vendredi. En revanche, 7 autres stades seront inspectés "ces jours-ci pour constater la levée des réserves".

 

ALG : Dix entraîneurs étrangers pour la L1

ALGERIE

Dix des seize formations algériennes de la L1-Mobilis de football ont choisi de recourir à des entraineurs étrangers. Au total, ils sont quatre Français, deux Marocains, un Tunisien, un Espagno, un Portugais et un Suisso-tunisien. Le nombre est en hausse par rapport à la saison passée où ils étaient six sur le banc. Par ailleurs, cinq clubs ont opté pour la stabilité et décidé de reconduire leurs entraîneurs respectifs, à savoir le CSC (Abdelkader Amrani), la JS Saoura (Nabil Neghiz), le NAHD (Dziri Billel), le MCA (Bernard Casoni) et le DRBT (Hamadi Edou). – RS

 

ALG : Belmadi à la tête des Verts

ALGERIE
L'ex-international Djamel Belmadi est le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale algérienne. Il remplace Rabah Madjer avec comme objectif de qualifier l'EN à la CAN 2019 et à la Coupe du monde 2022 au Qatar. "Je suis animé de la même fierté et joie que quand j’ai porté pour la première fois le maillot de la sélection", a lancé le technicien. "La seule différence à présent se situe au niveau de la responsabilité qui est devenue plus grande et plus importante que quand j’étais joueur. Cette nouvelle responsabilité m’honore et me motive."
 

TUN : Lamouchi ou Benzarti pour la FTF

TUNISIE

Des contacts préliminaires auraient été établis avec l’actuel entraîneur du Stade Rennais, Sabri Lamouchi, ainsi que Faouzi Benzarti par la fédération tunisienne de football (FTF). Le nom de l’ancien international français, Sabri Lamouchi, avait été cité quelques mois avant la Coupe du monde 2018 pour prendre la place de Nabil Maâloul. Contrairement aux années précédentes, la Fédération tunisienne dispose actuellement d’une enveloppe financière assez importante en raison de la participation de la Tunisie à la Coupe du monde 2018. Ce faisant, l’option Faouzi Benzarti n’est pas à écarter. Ce dernier figure, lui aussi, dans la short-list de la FTF.

 

 

ALG : La grosse bêtise de Raouraoua

ALGERIE

La FAF a été destinatrice d’un courrier émanant de la FIFA dans lequel, elle lui annonçait qu’une sanction disciplinaire pourrait être prononcée contre elle. En effet, en janvier 2017, pendant la période du gestionnaire Mohamed Raouraoua, la FAF avait invité la sélection de Mauritanie à Alger, pour disputer un match amical, sans respecter les instructions de la CAF et de la FIFA. La réglementation en vigueur oblige la fédération organisatrice de toute rencontre internationale dans toutes les catégories de demander l’autorisation aux instances internationales. Ce qui n’a pas été fait. Pourtant, on ne peut pas dire que Mohamed Raouraoua ne connaissait pas ce point du règlement puisqu’il avait à l’époque, interdit au club du Paradou d’organiser un tournoi international de jeunes. En plus, il voulait jouer au plus malin en délocalisant le match qui devait se dérouler à Tchaker à … Sidi Moussa qui n’est pas reconnu comme un stade mais un centre d’entraînement. Pour les observateurs, il s’avère aujourd’hui que l’invitation lancée à l’équipe de Mauritanie servait beaucoup plus les intérêts de Raouraoua qui préparait un nouveau mandat au CE de la CAF (mars 2017 à Addis Abeba). Il avait été « ratatiné » par le marocain Lekjaa. – RS

 

 
Plus d'articles...
scatvids.club javvids.com shemalecuties.top