Weblinks

ALG : Une pensée pour le professeur

INTERNET

L’ex-ministre algérien de la Jeunesse et des Sports, le professeur  Yahia Guidoum doit savourer cette démission « précipitée » du président de la FIFA Joseph Blatter qui se prenait pour le maître du monde. Il a été de ceux qui ont « réveillé les consciences » sur les ingérences et les dérives de cette institution internationale tout comme il a fustigé le comportement servile de ses membres. Il a été de ceux qui n’ont jamais accepté que les règlements de la FIFA soient au dessus de ceux des lois des pays. Les scandales qui éclatent au quotidien lui ont donné raison. Il était inacceptable qu’une fédération nationale se cache sous le burnous du pensionnaire de Zurich et échappe à tout contrôle au nom d’une autonomie devenue dictatoriale. Aujourd’hui, les «petits» Blatter qui ont essaimé partout de par le monde sont dans leurs petits souliers.

Certains Etats avaient déjà fait le ménage. D’autres ont commencé à relever la tête. Il n’est plus question de voir leurs fédérations les menacer de toutes les foudres de la FIFA. Dans notre continent africain déjà sous les feux des critiques, la traque a commencé pour sa Majesté Issa Hayatou VII. L’étau se resserre de plus en plus sur lui et ses sujets. Et s’il s’est défendu d’avoir été auditionné par la police suisse. Pur mensonge, il a bel et bien été approché et a refusé de collaborer. Ce n’est que partie remise. Il sait maintenant qu’à l’image du secrétaire générale de la FIFA, le Français Jerome Valcke qui va zapper le Mondial féminin du Canada (à moins d’un arrangement de dernière minute), de peur se voir arrêté. La justice américaine poursuit ses enquêtes et pourrait le «cueillir» à n’importe quel moment... En attendant, l’attribution de la CAN 2017 et toutes les autres n’ont pas révélé tous leurs secrets. C’est pour bientôt ? - AB. LAHOUARI

 

ALG : Khomri demande sérénité et dialogue

MEDIAS

Le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Abdelkader Khomri, a exhorté à Alger les acteurs du sport national à travailler dans la sérénité et le dialogue pour accompagner l'élite sportive au haut niveau et à la performance. Le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports qui était accompagné du président du CIJM, Amar Haddadi et du directeur de l’observatoire du sport a également indiqué qu'outre "notre rôle de régulation et de contrôle, ma mission principale sera politique à travers l'accompagnement et le soutien tant financier que matériel de toutes les disciplines".

"Ma mission sera de défendre notre secteur auprès du gouvernement en élaborant une stratégie générale qui va nous permettre d'avancer dans la sérénité et le dialogue, a dit Khomri, ajoutant que la règle d'or à suivre est celle qui mène à la performance". Khomri a appelé les acteurs du sport national à réfléchir sur une stratégie qui s'inscrit dans la continuité à travers une stratégie de formation des jeunes talents. "Il faut mettre en place un système de détection et suivi des athlètes pour plus de cohérence dans nos missions respectives et se débarrasser des interférences qui nuisent au sport algérien", a souligné le ministre. – AVEC APS

 

ALG : Raouraoua bloque Haïmoudi à la CAF

MEDIAS

Il ne se passe plus un jour sans que n’éclate un scandale qui éclabousse la fédération. Le tout dernier est le coup de sang de l’ancien arbitre international Djamel Haïmoudi invité par la CAF pour assister au Futuro 3, au Caire ( un stage pour instructeur) sans qu’il ne soit informé ou reçoive l’invitation que Raouraoua III a soigneusement caché dans un tiroir (1). Djamel Haïmoudi l’a appris bien en retard après que le  secrétariat de la CAF l’ait contacté, inquiète de son absence. Le meilleur arbitre arabe et africain des deux dernières années a fort justement rué dans les brancards accusant le président de la CAF, Khellil Hammoum (qui n’a fait que suivre les directives de son mentor Raouaraoua III) de ne pas l’avoir informé sur un sujet qui le concerne principalement.

L’actuel gestionnaire de la FAF n’avait pas à cacher, d’abord, et garder, ensuite, une invitation personnelle et nominative que la CAF a adressé à l’enfant de Relizane. Il s’agit là, de pratiques et reflexes d’un autre temps. Elles renseignent, malheureusement, sur la vision totalitaire qui prévaut au plus haut niveau décisionnel de cette instance aux abois et qui ne cesse de collectionner les échecs à l’instar du professionnalisme instauré en grande pompe et qui a tourné à la farce, la sortie sans gloire de la CAN 2015, sans oublier les autres affaires scabreuses qui alimentent la gazette quotidienne d’un football et d’une fédération en état de faillite permanente. Cela dure depuis trois mandats. Et porte un nom : Raouraoua qui ne cesse de faire le vide sur le plan national qu’international des compétences nationales. La liste est longue.  – YAB / iN BOTOLA

(1) Tous les courriels en provenance de l’étranger sont adressés sur l’E-mail personnel de Raouraoua III. Ils sont répertoriés par une secrétaire qui les lui remet  personnellement. Donc Khellil Hammoum est toujours hors-jeu.

 

ALG : Fadiga à La Presse Sportive de la Mitidja

MEDIAS

Un grand bravo pour les membres de l’Association des Journalistes de la Mitidja. Mettant à profit la journée de la Presse et grâce au soutien du Wali de Blida, Mohamed Ouchene et du Président de l’APW, Abdelhak Zitouni, ils ont organisé trois journées de perfectionnement pour les jeunes confrères qui ont embrassé cette honorable profession. Le dynamique président Hamdadou Walid et son équipe ont invité des journalistes chevronnés à encadrer le stage dont le thème était lié à l’audio visuel et la presse écrite. Trois jours durant, les journalistes ont bénéficié des précieux conseils de leurs aînés dans une ambiance studieuse où se mêlaient curiosité et désir d’apprendre. L’ex-international sénégalais Fadiga a été convié à cet événement. Sa présence est un signe fort en direction des sportifs de notre continent.

 

ALG : Fekrou Kidane invite par le COA

MEDIAS

Le président du Comité Olympique Algérien Mustapha Berraf  qui n’est pas en odeur de sainteté à la CAF a invité à Alger, l’Ethiopien Fekrou Kidane, le Conseiller spécial d’Issa Hayatou le président de l’instance africaine. Le responsable du COA et celui de la FAF, Raouraoua III ont profité de la journée de la presse nationale et internationale (1-2-3 mai) pour demander à l’ancien journaliste sportif, Fekrou Kidane d’animer une conférence sur la presse sportive dans notre continent. Durant son séjour à Alger, il assistera certainement à la finale de la Coupe d’Algérie en compagnie de l’actuel gestionnaire de la FAF, Raouraoua III au stade Tchaker avant de quitter le pays. Personnalité très discrète, d’une politesse extrême mais très influente auprès du président de la CAF, Fekrou Kidane pourrait servir de messager ou de médiateur dans le conflit qui oppose le Camerounais à Mustapha Berraf et Raouraoua III. L’Ethiopien qui est une mémoire vivante du sport et l’un des rares reporters a avoir couvert les Jeux Olympiques de Rome de 1960 et l’arrivée en vainqueur du marathonien Abebe Bikila. Polyglotte, il a été conseiller de son compatriote Ydnetkachew Tessema ex-président de la CAF (1972 – 1987) avant de servir l’Olympisme comme directeur de cabinet de l’ex-président du CIO, Juan Antonio  Samaranch (1980 – 2001).

A. SOLBE (IN BOTOLA)

 
Plus d'articles...