Weblinks

ALG : Raouraoua bloque Haïmoudi à la CAF

MEDIAS

Il ne se passe plus un jour sans que n’éclate un scandale qui éclabousse la fédération. Le tout dernier est le coup de sang de l’ancien arbitre international Djamel Haïmoudi invité par la CAF pour assister au Futuro 3, au Caire ( un stage pour instructeur) sans qu’il ne soit informé ou reçoive l’invitation que Raouraoua III a soigneusement caché dans un tiroir (1). Djamel Haïmoudi l’a appris bien en retard après que le  secrétariat de la CAF l’ait contacté, inquiète de son absence. Le meilleur arbitre arabe et africain des deux dernières années a fort justement rué dans les brancards accusant le président de la CAF, Khellil Hammoum (qui n’a fait que suivre les directives de son mentor Raouaraoua III) de ne pas l’avoir informé sur un sujet qui le concerne principalement.

L’actuel gestionnaire de la FAF n’avait pas à cacher, d’abord, et garder, ensuite, une invitation personnelle et nominative que la CAF a adressé à l’enfant de Relizane. Il s’agit là, de pratiques et reflexes d’un autre temps. Elles renseignent, malheureusement, sur la vision totalitaire qui prévaut au plus haut niveau décisionnel de cette instance aux abois et qui ne cesse de collectionner les échecs à l’instar du professionnalisme instauré en grande pompe et qui a tourné à la farce, la sortie sans gloire de la CAN 2015, sans oublier les autres affaires scabreuses qui alimentent la gazette quotidienne d’un football et d’une fédération en état de faillite permanente. Cela dure depuis trois mandats. Et porte un nom : Raouraoua qui ne cesse de faire le vide sur le plan national qu’international des compétences nationales. La liste est longue.  – YAB / iN BOTOLA

(1) Tous les courriels en provenance de l’étranger sont adressés sur l’E-mail personnel de Raouraoua III. Ils sont répertoriés par une secrétaire qui les lui remet  personnellement. Donc Khellil Hammoum est toujours hors-jeu.

 

ALG : Fadiga à La Presse Sportive de la Mitidja

MEDIAS

Un grand bravo pour les membres de l’Association des Journalistes de la Mitidja. Mettant à profit la journée de la Presse et grâce au soutien du Wali de Blida, Mohamed Ouchene et du Président de l’APW, Abdelhak Zitouni, ils ont organisé trois journées de perfectionnement pour les jeunes confrères qui ont embrassé cette honorable profession. Le dynamique président Hamdadou Walid et son équipe ont invité des journalistes chevronnés à encadrer le stage dont le thème était lié à l’audio visuel et la presse écrite. Trois jours durant, les journalistes ont bénéficié des précieux conseils de leurs aînés dans une ambiance studieuse où se mêlaient curiosité et désir d’apprendre. L’ex-international sénégalais Fadiga a été convié à cet événement. Sa présence est un signe fort en direction des sportifs de notre continent.

 

ALG : Fekrou Kidane invite par le COA

MEDIAS

Le président du Comité Olympique Algérien Mustapha Berraf  qui n’est pas en odeur de sainteté à la CAF a invité à Alger, l’Ethiopien Fekrou Kidane, le Conseiller spécial d’Issa Hayatou le président de l’instance africaine. Le responsable du COA et celui de la FAF, Raouraoua III ont profité de la journée de la presse nationale et internationale (1-2-3 mai) pour demander à l’ancien journaliste sportif, Fekrou Kidane d’animer une conférence sur la presse sportive dans notre continent. Durant son séjour à Alger, il assistera certainement à la finale de la Coupe d’Algérie en compagnie de l’actuel gestionnaire de la FAF, Raouraoua III au stade Tchaker avant de quitter le pays. Personnalité très discrète, d’une politesse extrême mais très influente auprès du président de la CAF, Fekrou Kidane pourrait servir de messager ou de médiateur dans le conflit qui oppose le Camerounais à Mustapha Berraf et Raouraoua III. L’Ethiopien qui est une mémoire vivante du sport et l’un des rares reporters a avoir couvert les Jeux Olympiques de Rome de 1960 et l’arrivée en vainqueur du marathonien Abebe Bikila. Polyglotte, il a été conseiller de son compatriote Ydnetkachew Tessema ex-président de la CAF (1972 – 1987) avant de servir l’Olympisme comme directeur de cabinet de l’ex-président du CIO, Juan Antonio  Samaranch (1980 – 2001).

A. SOLBE (IN BOTOLA)

 

AFR :La loge Sportfive interdite à Raouraoua

MEDIAS

La société Sportfive sait bichonner les membres du CE de la CAF et ne rate pas une seule occasion pour les faire profiter de ses largesses et cela avant même le cadeau de 28 millions de dollars qui lui ont été offertes (les droits de retransmission et de marketing des deux prochaines CAN et de toutes les compétitions continentales). Elle a mis à la disposition de la CAF, deux loges VIP payées à l’année au Parc des Princes et au Stade de France, fréquentées assidument par le général à la retraite, le guinéen Almamy Kabele Camara (le nouvel homme fort) et sa tribu. Celui possède une résidence permanente dans la capitale française et ne se déplace en Afrique que pour les réunions de la CAF. Cette fois-ci, la loge VIP devaient accueillir les membres du CE (1) qui ont transité par Paris de retour du Qatar où ils ont accompagné Issa Hayatou pour suivre le match Paris SG – Barcelone. Mais ils ont préféré après une escale de vingt quatre heures de rejoindre leur pays. Seuls Almamy Kabele et Raouraoua III accompagné de Mahfoud Kerbadj de la Ligue Professionnelle (ils n’étaient pas du voyage au Qatar) étaient au Parc des Princes. Aussi croit-on savoir que les deux responsables du football algériens n’ont pas eu droit à la loge Sportfive VIP et un «télescopage» a même failli avoir lieu. Le Vice-président Kabele s’étant accaparé de la loge VIP sans aucun partage, montrant par la même que Raouraoua III est devenu persona-grata au sein de la famille du football africain. L’actuel gestionnaire de Dely Brahim et son compagnon auraient fait contre mauvaise fortune bon coeur, ils se sont installés auprès des personnalités dans la tribune d’honneur. On peut citer Monica Bellucci entourée de George Weah, Nicolas Sarkozy, Pedro Miguel Pauleta, Alain Juppé, Manuel Valls ou encore Anne Hidalgo … Alors, elle n’est pas l belle la vie ?

AB. LAHOUARI - (In Botola°

 

ALG : La loi sur le sport est arrivée

MEDIAS

Les clubs doivent maintenir savoir à quoi s’en tenir. Les décrets sur la loi du sport ont été signés et ont été publiés dans le journal officiel dont l’inamovible n’est autre que Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue Professionnelle (LFP).  Dans son chapitre 1, L’article 3 stipule que « le club professionnel est tenu de présenter, aux fins de contrôle, son bilan moral et financier ainsi que tous documents se rapportant à son fonctionnement et sa gestion, à la demande de la structure de contrôle de gestion de la fédération et sur réquisition de l’administration chargée des sports et des autorités habilitées à cet effet. »  Dans son chapitre 3, article 9 il est écrit que « toute personne morale ou physique de nationalité algérienne peut constituer une société sportive ». Il reste maintenant à l’application stricte de cette loi. Mais ça, c’est une autre histoire ! (In-Botola)

 
Plus d'articles...