scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Weblinks

ANG : La BBC manipulée sur la corruption ?

MEDIAS

La BBC, le média britannique a réalisé une enquête de quelques minutes sur la corruption du football algérien basé en totalité sur des «sources anonymes» qui lui enlève toute crédibilité. Il s’agit d’une grossière manipulation pour les spécialistes algériens qui estiment que l'article du média britannique ne repose sur aucun fondement. Ils pointent du doigt, celui qui est resté plus de quinze années à la tête de la Fédération algérienne de football et ancien membre du CE de la FIFA et de la CAF ou encore un ancien membre de la CD de la FIFA qui depuis leurs évictions pratiquent la politique de la terre brûlée. Contacté par le média britannique, le nouveau président de la Fédération algérienne (FAF), Kheireddine Zetchi, a rappelé toutefois que nettoyer le football local «constitue l'une des priorités de l'équipe en place actuellement».

 

 

AFR-C1 : Al Ahly freine Horoya à Conakry

MEDIAS

Al Ahly a assuré le match nul contre les Guinéens d’Horoya (0-0) à Conakry en quart de finale aller de la Ligue des champions africains (C1). Les attaquants ont brillé par leus absences devant les bois. Berthé, lE gardien remplaçant, a sauvé les Guinéens privés d’un penalty. Le match retour se jouera en Egypte dans une semaine.

 

CAN : Allow Cissé remonté contre l'arbitre

CHIFFRES

Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, était remonté l’arbitre botswanais Joshua Bondo, coupable selon lui, sur les deux buts concédés par son équipe face à Madagascar pour le compte des éliminatoires de la CAN. "Ça fait quand même deux matchs qu’il nous arbitre, contre le Burkina c’était pareil (0-0 en septembre 2017) et aujourd’hui encore je crois qu’il a fait quelques erreurs. (…) Ce serait quand même mieux qu’il revoit les choses quand il arbitre le Sénégal", a glissé l’ancien joueur du PSG devant la presse. "Mais on va rester calme car on n’a pas envie de se faire passer pour des gens qui se plaignent tout le temps. Il a pris certaines décisions qui sont discutables. Sur le premier but, il faut voir s’il n’y a pas hors-jeu et sur le deuxième, le ballon était sorti. Ça fait quand même beaucoup..."

 

CAN : Au Maroc 2019 et Cameroun 2021 ?

MEDIAS

Le Comité Exécutif de la CAF, présidé par le Hadji Ahmad va se pencher les 26 et 27 du mois de septembre à Charm El Cheikh (Egypte), sur les conclusions de la dernière inspection de la commission d’enquête concernant l’organisation de la CAN 2019 en juin prochain au Cameroun. A la suite de cette réunion, l’instance africaine décidera si elle maintient ou pas, la plus prestigieuse des compétitions de notre continent au pays du président Paul Biya. D’après des indiscrétions, de gros efforts ont été fournis par le gouvernement camerounais comparativement au rapport à 90 % négatif, fourni six mois auparavant, par le très réputé cabinet français Berger, expert en infrastructures sportives et logistiques des événements sportifs. Mais est- ce suffisant ?

La délégation de la CAF, conduite par le Sénégalais Augustin Senghor accompagné par le vice-président Pinnyg (Nigeria) et le SG adjoint Antony Baffoe (Ghana), chargé du Football et du développement, a constaté des retards importants sur le seul site de Garoua, fief de l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou. Aussi, au cas où le Comex retirerait-il, l’organisation de la CAN au Cameroun, un plan B serait activité. Il prévoit l’octroi de la compétition aux candidats en vue : le Maroc, l’Egypte ou l’Afrique du Sud. Toutefois, le Cameroun ne sera pas définitivement écarté, il pourra l’organiser en 2021, la Côte d’Ivoire en 2023 et la Guinée en 2025. Des membres du Comex semble pencher pour ce décalage estimant que le passage à 24 équipes au lieu de 16 sur quatre sites, au mois de juin au lieu de janvier, a forcément faussé les prévisions du Cameroun. – ABL (IN BOTOLA)

 

ALG : CAF - FAF face aux Fake news

INTERNET

Des auto-proclamés experts et spécialistes en tout, notamment sur certains plateaux TV se sont offusqués de voir la fédération algérienne publier un démenti aux Fake news concernant un clash imaginaire entre le nouveau sélectionneur Djamel Belmadi et Hakim Medane. Nombreux sont ceux qui sont venus expliquer avec un ton grave que la fédération n’avait pas répondre à ces fack news qui pourtant polluent la toile et qu’en agissant de la sorte, elle se discréditait. Pour eux qui font du lobbying pour les anciens dignitaires de la FAF et de la LFP, les réseaux sociaux, à leur tête Facebook ne sont pas dignes de solliciter une réponse de la FAF.

Or, aujourd’hui, devant les menaces qui guettent la crédibilité de l’information, il y a une mobilisation mondiale de lutte contre le flot de désinformation et l’apport des démentis sur Facebook est plus que salutaire. Après avoir été quelque temps dans l’expectative, la cellule de communication de la FAF a compris les enjeux et se montre depuis performante. L’exemple est venu également de la FIFA et de la CAF. L’instance continentale a réagi promptement aux fausses informations annonçant le déroulement de la CAN 2018 ailleurs qu’au Ghana payé hôte. Aussi, la protection de l’information est-elle un combat de tous les jours et concernent tous ceux qui font de la profession de journaliste, un métier où la dignité et l’honnêteté n’ont pas de prix.-
Nazim Bessol (In Botola)

 

 

 
Plus d'articles...