Euro/Afrique

CAM : Njie bloqué à Bruxelles

Parti du Cameroun, après un regroupement en sélection nationale, l’attaquant des Lions Indomptables et de Marseille Njie auteur de l'un des deux buts de son équipe face à l'Algérie serait bloqué à l’aéroport de Bruxelles pour défaut de carte de séjour, alors qu’il espérait rallier son club en France le 10 octobre dernier.

 

ALG : Le depart d'Alcaraz n'a pas été acté

Le Bureau Fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) a décidé à l'unanimité de se séparer du sélectionneur espagnol de l’équipe nationale Lucas Alcaraz, nommé il y a six mois à peine. Les discussions concernant les indemnités de rupture de son contrat (qui courait jusqu’en 2019) devrait commencer dans les prochains jours.

Mis à jour (Jeudi, 12 Octobre 2017 22:09)

 

CM : Le Maroc et Boutaïb souverains

Le Maroc a doublé la Côte d’Ivoire en tête du groupe C des éliminatoires du Mondial 2018 en battant le Congo (3-0) à l suite d'un festival offensif mené par Boutaïb auteur d'un triplé (38e,56e et 72e). Les Lions de l’Atlas iront chez les Eléphants en position de force dans un mois lors de la dernière journée. Le Gabon est lui éliminé.

 

 

CIV : Wilmots n'est pas un sorcier

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Marc Wilmots, connaît des débuts compliqués avec une seule victoire en 4 matchs. Vivement critiqué au pays des Eléphants, le technicien belge a réclamé de la patience. "Une équipe ne se construit pas en quatre mois. Sinon ce n’est pas un entraîneur, mais un sorcier qu’il fallait aller prendre", a lancé l’ancien sélectionneur de la Belgique.

 

 

ALG : Un docteur de la FAF chez Ghoulam

Le Docteur Ghelaimi a été dépêché par la FAF à Naples (Italie) pour examiner dans la journée du mercredi, le défenseur Faouzi Ghoulam, conformément à la réglementation de la FIFA. Un rapport complet sur l’état de santé du latéral gauche sera remis au président de la fédération, Zetchi Kheïredinne. La rapidité avec laquelle, la FAF a réagi au communiqué du club napolitain qui lui annonçait que le joueur algérien ne pouvait pas se rendre au Cameroun «en raison d’une forte fièvre» a été appréciée par tous les amoureux de l’équipe nationale. Maintenant, ils attendent tous, le diagnostic du docteur Ghelaimi et les sanctions éventuelles du Bureau Fédéral, s’il s’avère que Faouzi Ghoulam n’a été qu’un malade imaginaire. – (IN BOTOLA)

 

 
Plus d'articles...