Newsfeeds

ESW: Papic recruté par l'Eswatini

SWAZILAND

Le Serbe Kosta Papic (58 ans) est le nouveau sélectionneur de l’Eswatini (ex-Swaziland) pour une durée d'une année. Passé par les Orlando Pirates et des clubs au Ghana, au Nigeria et en Tanzanie, le Serbe succède au Néerlandais Peter De Jongh après un intérim d'Antony Mdluli. Il sera sur le banc contre la Tunisie en mars prochain lors de la dernière journée des qualifications de la CAN 2019. Un match sans importance puisque l'Eswatini est déjà éliminé.

 

FIFA : Kinteh suspendu pour corruption

GAMBIE

La FIFA a annoncé que l’ancien président de la Fédération gambienne de football, Seedy Kinteh a été condamné à une suspension de quatre ans de toutes activités liées au football (même au niveau national) pour des faits de corruption. "La chambre juridictionnelle a déclaré M. Kinteh coupable d’avoir violé l’art. 20 (Offrir et accepter des cadeaux et autres avantages) et art. 21 (racket et corruption) de l’édition 2012 du Code de déontologie de la FIFA", a ajouté l’instance dirigeante du ballon rond. Le Gambien écope également d’une amende de 200 000 dollars (environ 175 000 euros).

 

AFR -C2 : Les résultats des 16e

C2

Voici les résultats des 16emes de finale (alle)r de la Coupe de la Confédération (C2) avant la dernière rencontre, entre le Raja Casablanca et le CMS.

AS Nyuki (RDC) - Petro Atletico Luanda (AGO) : 0-1

Hassania Agadir (MAR) - Génération Foot (SEN) : 2-0

Kariobangi Sharks (KEN) - Asante Kotoko (GHA) : 0-0

Al Ahli Tripoli (LBY) - New Star de Douala (CAM) : 1-1

Green Eagles FC (ZAM) - NA Hussein Dey (ALG) : 0-0

KCCA (OUG) - Mtibwa Sugar (TAN) : 3-0

Al-Masry (EGY) - Salitas (BFA) : 0-2

DC Motema Pembe (RDC) - FC San Pedro (CIV) : 1-1

ES Sahel (TUN) - Stade d'Abidjan (CIV) : 3-0

USM Bel Abbès (ALG) - Enugu Rangers (NGA) : 0-0

RS Berkane (MAR) - Al-Ittihad (LBY) : 3-0

Hilal Obeid (SOU) - Mukura (RWA) : 0-0

CS Sfaxien (TUN) - Green Buffaloes FC (ZAM) : 4-1

Zamalek (EGY) - ASCOT (TCH) : 7-0

Kaizer Chiefs (AFS) - Elgeco Plus Alfa (MAD) : 3-0

 

CAM : Eto'o allume Antoine Bell

CAMEROUN

Le torchon brule dans la tanière des Lions indomptable, ou plus précisément les anciens et Samuel Eto’o. L’ancien barcelonais a décidé de rendre public une conversation privée avec l’ex-portier du Cameroun Joseph Antoine Bell. La cause ? L’élection du nouveau président de la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) dont le scrutin à eu lieu hier mercredi. Soutien du candidat Seidou Mbombo Njoya, Samuel Eto’o est accusé par les anciens d’ingérence dans le processus électoral et de tentative de déstabilisation des autres candidats dont fait partie Joseph Antoine Bell. L’ancien portier de Lions accuse ouvertement Eto’o de manipulations et de menaces « Samuel Eto’o m’a affirmé que Yaoundé (les hautes autorités du pays) ne souhaitent pas me voir à la présidence de la FECAFOOT, mais plutôt à la tête de la direction technique nationale… Il m’a dit que c’était si grave que même ma vie était menacée », a expliqué l’ex-portier de Marseille. Une accusation à laquelle l’ex-canonnier du Barça apporte un démenti cinglant sur son compte Instagram en publiant une conversation avec Joseph Antoine Bell ou il est question que Samuel Eto’o aide JAB à obtenir le poste de DTN à la nouvelle FECAFOOT en lui demandons même de négocier sa rémunération. (IN BOTOLA)

 

CAF : Ngaïssona arrêté pour crime de guerre

CAF

Le président de la fédération centrafricaine de football, Patrice-Edouard Ngaïssona, membre du Comité exécutif de la CAF (élu en février 2018), a été arrêté en France. Ancien chef de milice anti-balaka Patrice-Edouard Ngaïssona, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par la CPI ce mois-ci. « Coordinateur politique » des milices anti-balaka, il était dans le viseur des autorités françaises depuis plusieurs années, elles avaient échoué à l’appréhender en 2014 à Bangui, avant d’être arrêté au Congo-Brazaville. Remis en liberté sous contrôle judiciaire après deux mois de détention, il a tenté de briguer la présentielle de son pays avant que sa candidature ne soit invalidée par la Cour constitutionnelle. Ces affaires ne l’empêchent pas d’être nommé ministre de des Sports et d’occuper plusieurs fonctions politiques dont celle de député, de premier questeur à l’Assemblée nationale et de vice-président de la Commission des finances. Avant de briguer un siège au comité exécutif de la CAF, il aussi été le président du Stade Centrafricain et pris la tête de l’Union des fédérations de Football de l’Afrique Centrale (UNFFAC). L’arrestation de Patrice-Edouard Ngaïssona est un nouveau coup dur pour la CAF et son président Ahmad Ahmad après les suspensions pour deux ans par la FIFA en raison de faits de corruption de l’ex-international zambien, Kalusha Bwalya, et la sanction à vie infligée au Ghanéen Kwesi Nyantakyi. (IN BOTOLA)

 
Plus d'articles...