scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Mondial/Can

CAF : Ahmad et le match Gambie-Algérie

CAN

 

 

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad a suivi à partir du
Caire minute par minute, en compagnie de son Conseiller
en com’, El Hadi Hamel, le déroulement du match Gambie-
Algérie (1-1). C’est lui en personne qui aurait décidé de ne
pas annuler la rencontre. Il aurait instruit le Commissaire
du match sur les décisions à prendre et surtout du rôle que
devait tenir les dirigeants gambiens, notamment en exigeant
une forte présence des services de sécurité. Le président
de la CAF est passé outre la réglementation craignant un
envahissement de terrain et par la même la sécurité des
joueurs algériens. Cela dit, la CAF n’exclut pas des sanctions
lourdes contre la Gambie techniquement et financièrement.
Techniquement par la perte du match et financièrement par
une grosse amende. De son côté, la FAF comme l’a précisé
son président, Zetchi Kheïreddine, transmettra un dossier à
la CAF et attendra sereinement le verdict. En acceptant de
jouer, la FAF a mis en pratique une formule connue et efficace
: « On paie les impôts et ensuite on les conteste » .
– ABL
Le président de la CAF, Ahmad Ahmad a suivi à partir du Caire minute par minute, en compagnie de son Conseiller en com’, El Hadi Hamel, le déroulement du match Gambie- Algérie (1-1). C’est lui en personne qui aurait décidé de ne pas annuler la rencontre. Il aurait instruit le Commissaire du match sur les décisions à prendre et surtout du rôle que devait tenir les dirigeants gambiens, notamment en exigeant une forte présence des services de sécurité. Le président de la CAF est passé outre la réglementation craignant un envahissement de terrain et par la même la sécurité des joueurs algériens. Cela dit, la CAF n’exclut pas des sanctions
lourdes contre la Gambie techniquement et financièrement. Techniquement par la perte du match et financièrement par une grosse amende. De son côté, la FAF comme l’a précisé son président, Zetchi Kheïreddine, transmettra un dossier à la CAF et attendra sereinement le verdict. En acceptant de jouer, la FAF a mis en pratique une formule connue et efficace : « On paie les impôts et ensuite on les conteste » . – ABL (IN BOTOLA)

 

 

CAN : Les résultats partiels de samedi

CAN

Les 3 premiers Mondialistes en lice ont assuré : 6-0 pour l’Egypte contre le Niger, 3-0 pour le Maroc face au Malawi et 3-0 également pour le Nigeria contre les Seychelles, lors de la première moitié des matchs de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2019. On retiendra les exploits du Kenya et de la Mauritanie, qui ont fait chuter respectivement le Ghana et le Burkina Faso,

Les résultats de samedi

Comores 1–1 Cameroun [groupe B] 
Seychelles 0–3 Nigeria [groupe E] 
Afrique du Sud 0–0 Libye [groupe E] 
Kenya 1–0 Ghana [groupe F] 
Ouganda 0–0 Tanzanie [groupe L] 
Namibie 1–1 Zambie [groupe K] 
Gabon 1–1 Burundi [groupe C] 
Mozambique 2–2 Guinée-Bissau [groupe K] 
Guinée équatoriale 1–0 Soudan [groupe A] 
Gambie 1–1 Algérie [groupe D] 
Mauritanie 2-0 Burkina Faso (Groupe I) 
Egypte 6-0 Niger (Groupe J) 
Maroc 3-0 Malawi (Groupe B)

 

CAN : Incroyable scénario à Banjul

CAN
La rencontre Gambie - Algérie (1-1) comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2019 a débuté avec 1h30 de retard à cause de problèmes de sécurité. De nombreux supporters ont pris place au bord du terrain dans un stade dont la contenance est de 25.000 alors que l'on avait enregistré quelques 40 000 spectateurs. Mais le commissaire de la CAF a menacé les Algériens de leur attribuer une défaite sur tapis vert.
 

CAN U17 : Qualification du Maroc

CAN U-17

Le seul billet qualificatif mis en jeu pour la CAN-2019 des U17 prévue en Tanzanie, a été décroché par le Maroc, vainqueur face à la Tunisie (1-0) à Monastir. Les Marocains ont réussi un parcours sans faute en s'imposant également face à l'Algérie (5-2) et la Libye (1-0), lors du tournoi de l'UNAF organisé en Tunisie.

 

 

FIFA : Infantino se separe de son SG adjoint

FIFA

Le président de la FIFA, Gianni Infantino s’est séparé de Marco Villiger, secrétaire général adjoint (administration) et Directeur des Affaires Légales de la FIFA. Homme de dossiers sensibles et bien informé sur tout ce qui a touché aux coulisses de l’instance internationale durant ces dernières années, il est la dernière personne de l'équipe dirigeante sous l'ère Blatter qui travaillait encore sous Infantino. En effet, l'administration actuelle depuis l'arrivée de Infantino ou juste quelques mois avant son arrivée (comme Collin Smith le directeur des compétitions qui avait été recruté un an avant l'arrivée de Infantino) a été renouvelée à l’image de la secrétaire générale, la Sénégalaise Fatma Samba Diouf Samoura. Dans les couloirs de la FIFA, on estime que c’est elle qui a fini par pousser Marco Villiger vers  la sortie. Il avait demandé à tort, sa présentation devant le Comité d’Ethique pour «conflit d’intérêt » et à la suite d’une enquête interne, elle avait été blanchie. (IN BOTOLA)

 
Plus d'articles...