scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

Mondial/Can

CAN (F) : Sérieuse option pour le Mali

Football féminin
Bonne opération pour le Mali. En déplacement au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, les Aigles Dames ont résisté à la Côte d’Ivoire (2-2) ce mercredi à l’occasion du 2e et dernier tour aller des éliminatoires de la CAN féminine 2018. Grâce aux deux buts inscrits à l’extérieur, les Maliennes prennent une petite option avant la manche retour dimanche à Bamako. Pour rappel, le vainqueur de cette double opposition validera son billet pour la phase finale.

En déplacement à Abidjan, les maliennes ont résisté à la Côte d’Ivoire (2-2) à l’occasion du 2e et dernier tour aller des éliminatoires de la CAN féminine 2018. Grâce aux deux buts inscrits à l’extérieur, les Maliennes prennent une petite option avant la manche retour dimanche à Bamako.

 

CAN (F) : Un retour décisif pour l'Algérie

Football féminin

Les Ladies Fennecs d'’Algérie se sont rapprochées de la phase finale de la CAN féminine 2018 en s'imposant 3-1 à domicile face à l’Ethiopie à l’occasion du 2e et dernier tour aller des éliminatoires. Biza Rahima a ouvert le score pour les visiteuses mais Ramdani Madina, Sidhoum Assia en première mi-temps puis Sekouane Fatima en seconde période ont renversé la vapeur. Le match retour est prévu dimanche à Addis Abeba et les algériennes y croient.

 

SEN : Macky Sall se rendra au Mondial

CM 2014
Le président du Sénégal, Macky Sall, fait le buzz ces dernières heures. Il faut dire que le chef d’Etat ne s’est pas contenté d’encourager les Lions jeudi lors de la cérémonie de remise du drapeau national. En effet, l’homme politique a profité de l’occasion pour annoncer qu’il va accompagner Aliou Cissé et sa bande durant une partie de leur périple en Russie le mois prochain.
"Suite à l’invitation du président de la FIFA, Gianni Infantino, je vais prendre 12 jours de congé pour assister au Mondial et supporter les Lions pour leur montrer qu’ils ne sont pas seuls", a lancé Sall. Pas sûr que ce voyage soit du goût de tous les citoyens sénégalais…

Le président du Sénégal, Macky Sall, lors de la cérémonie de remise du drapeau national a annoncé qu’il va accompagner l'équipe nationale durant une partie de leur périple en Russie le mois prochain pour le Mondial. "Suite à l’invitation du président de la FIFA, Gianni Infantino, je vais prendre 12 jours de congé pour assister au Mondial et supporter les Lions pour leur montrer qu’ils ne sont pas seuls", a lancé Sall.

 

ALG : Zetchi au congrès de la FIFA

FIFA

Il y a une forte probabilité à ce que le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, ne fasse pas le voyage du Portugal pour assister à la rencontre amicale entre ce pays et l’Algérie, le 7 juin à Lisbonne. La raison est toute simple: Zetchi devrait rallier Moscou pour prendre part au 68e Congrès de la FIFA qui aura lieu le mercredi 13 juin à l’Expocentre de la capitale Russe, à la veille du coup d’envoi du Mondial 2018. L’ordre du jour de ce Congrès portera sur l’approbation du procès-verbal du 67e congrès, qui s’est déroulée l’année dernière à Manama au Bahreïn, sur l’examen du rapport d’activité de 2017, sur la Coupe du monde 2018, sur les prochains évènements de la FIFA, sur les finances et la gouvernance ainsi que les rapports des différents organes de l’instance internationale. Il sera également question des budgets, notamment celui du cycle 2019-2022 et celui de 2019, l’amendement de quelques statuts et le lancement d’une étude de faisabilité sur l’augmentation (de 32 à 48) du nombre d’équipes participant à la Coupe du monde FIFA, Qatar 2022. (In Botola)

 

 

MON : Coup de froid Infantino - Ahmad

CM - 2010

La grosse manoeuvre de Gianni Infantino concernant la mise sur pied d’une Task Force, composé de cinq personnes, pour évaluer les préparatifs des travaux au niveau des candidats au Mondial 2026 a fait réagir le président de la CAF, Ahmad. Depuis, les deux hommes mènent une guerre souterraine. De leur côté, les dirigeants marocains ont dénoncé cette «manigance» dont l’objectif est de contourner le cahier de charge adopté par le Congrès de l’instance internationale. Certains critères éliminent de facto, le Maroc, avant même la tenue des élections prévues lors du 68ème Congrès de la FIFA, le 13 juin prochain à Moscou, à la veille du match d’ouverture de la Coupe du monde.

Il est demandé dans cette Task Force, aux pays candidats de regrouper par exemple, les équipes dans des villes de plus de 250.000 habitants avec des aéroports internationaux qui justifient 6 millions de flux par an, dans une compétition à 48 sélections. De fait, le Maroc qui ne les possède pas dans leur totalité se trouve hors course. Il ne peut concurrencer son principal adversaire, les Etats- Unis, alliés au Mexique malgré le mur érigé par Donald Trump et le Canada, avec leurs villes comme San Francisco, New York, Toronto ou Mexico… Cette «combine» de la FIFA n’a pas échappé aux différentes Confédérations continentales : la CAF (Afrique), la CONCACAF (Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbes), l’AFC (Asie) et une partie de l’UEFA (Europe).

Cette semaine, lors du Congrès de l’AIPS- Monde à Bruxelles, les dirigeants marocains ont joué la carte de l’apaisement avec Gianni Infantino, à la suite de la lettre qu’ils lui ont envoyé, appelant à « l’équité et à la transparence  de la procédure de candidature.» Ils n’ont pas cherché à verser dans l’affrontement lors de conférence de presse à l’issue de la présentation de leur projet, évitant de soulever par exemple le rôle des médias US – Fox, NBC... – qui ont prévu de verser 300 millions de dollars à la FIFA en guise de « bonus » en cas de victoire du triumvirat. L’argumentaire du Royaume est resté inchangé. Il s’agit d’une candidature africaine et non marocaine soutenue par la majorité des fédérations du continent. Le président a rappelé que durant un siècle, la Coupe du monde n’a été organisée qu’une seule fois en Afrique. Il est temps que cela cesse. - AB. LAHOUARI. (IN BOTOLA)

 
Plus d'articles...