CAF

CAF : Zetchi à l'AGO de Charm El Cheikh

Afrique - CAF

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, prendra part les 29 et 30 septembre prochain aux travaux de l’Assemblée générale extraordinaire de la CAF qui aura lieu à  Sharm El Sheikh, en Egypte. La CAF ne prenant en charge que trois dirigeants de chaque pays, Zetchi  sera  accompagné également par Mohamed Saad, secrétaire général de la FAF et un membre du Bureau Fédéral, Rachid Gasmi, Les points qui devront être examinés par l’assemblée générale porteront sur la mise à jour du contrat CAF–Lagardère Sports qui a mis en vente sa société, la révision du concept de centralisation des droits des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 et la désignation de l’organe de révision, s’il y a lieu, et l’élection d’un membre africain au Conseil de la FIFA pour le groupe linguistique anglophone. Deux jours avant l’AGex, le Conseil Exécutif présidé par le malgache Ahmad Ahmad se prononcera sur le maintien ou pas de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun au mois de juin. – (IN BOTOLA)

 

 

MAG : Ahmad affecté par le drame

Afrique - CAF

Le président de la CAF, Ahmad, lui-même Malgache, a été très affecté par le drame survenu lors de la bousculade survenue en marge du match éliminatoire de la CAN 2019 contre le Sénégal. "C’est avec une grande consternation que j’ai appris l’incident meurtrier survenue au stade de Mahamasina. Au nom de la CAF et en mon nom personnel, je présente mes sincères condoléances… J’adresse également mes vœux de prompt rétablissement aux blessés", a déclaré le dirigeant. Cet accident a causé la mort d"un supporter et une trentaine de blessés.

 

CAF : La liquidation de Raouraoua par Hayatou

Afrique - CAF

Les langues commencent à se délier sur le catastrophique résultat de l’ancien membre du CE de la CAF, Mohamed Raouraoua lors de la 39 eme Assemblée générale élective de mars 2017 à Addis Abeba. Il a perdu son siège, battu à plate couture par le Marocain Faouzi Lekjaa par 41 voix contre 7. Des fakes news à l’époque distillées par certains médias nationaux pour une consommation interne, a base de «sources autorisée ou de sources proches » avaient annoncé que l’ex- président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou avait donné son feu vert pour que l’Algérien fasse partie de son équipe pour un nouveau mandat. Or, la vérité semble être est toute autre.

Le président de la CAF qui n’avait pas prévu sa violente chute, projetait une fois élue, de quitter la présidence de l’instance continentale après la CAN 2019 que son pays devait organiser. Il avait même choisi dans le secret, son dauphin : le malien Amadou Diakité, surnommé le «Talleyrand», mais une rumeur lui parvenait alors aux oreilles, selon laquelle, Mohamed Raouraoua possédait un vrai-faux document officiel avec une date de naissance qui l’autoriserait à se porter candidat en 2019 à la présidence de la CAF. Il n’aurait pas atteint les 70 ans, conformément aux statuts de l’institution continentale. Hayatou aurait vu rouge.

Qui a lancé cette rumeur alors que le sort de l’Algérien était scellé en septembre 2014 avec l’attribution de l’organisation de la CAN, au Cameroun (2019), Côte d’Ivoire (2021) et Guinée (2023) alors que  l’Algérie grandissime favorite en était exclue ? Un signe qui ne trompe pas. S’agissait-il d’un coup tordu ? Lors de la 39eme Assemblée générale élective de 2017, les hommes de l’ex-président décidaient d’écarter définitivement Mohamed Raouraoua. Certains d’entre-eux, le présentant même comme l’homme des chouyoukh de l’UAFA dont l’objectif est de court-circuiter la CAF et ils ont trouvé en la CECAFA (1) et ses douze membres un allié de poids. 

Au final, si l’équipe d’Issa Hayatou a été décimée et obtenait au maximum une vingtaine de voix à l’image d’Amadou Diakité, Mohamed Raouraoua se retrouvait avec 7 voix. Son poker menteur s’avérait être un échec surtout qu’il avait appelé à voter Issa Hayatou. Il a permis au Marocain Faouzi Lekjaa qui a joué la carte du Malgache Ahmad Ahmad de ramasser la grosse mise. Aujourd’hui, l’Algérien fait le forcing pour quémander une place comme membre d’honneur de la CAF. Dans son ordre du jour de l’AGEX de septembre prochain, il est question d’en nommer quelques-uns. En homme pieux, Ahmad Ahmad sait pardonner, mais il y a le CE et des voix se sont faites entendre. Elles veulent barrer une nouvelle fois, la route à Mohamed Raouraoua et Issa Hayatou. Qui sait ? - AB. LAHOUARI (IN BOTOLA) 


 

AFR : Renard snobe le debriefing de la CAF

Afrique - CAF

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas, le français Hervé Renard, n’a pas jugé utile de répondre à l’invitation de la Confédération Africaine de football pour le débriefing de la participation africaine au dernier mondial Russe de 2018, intitulé « Conférence d’évaluation de la participation des équipes africaines à la Coupe du Monde de la FIFA Russie 2018 »). L’élimination des représentants du continent dès le premier tour, une première depuis 1982 a obligé la CAF à réagir. L’instance africaine a donc convié les représentants techniques et de management, d’experts, joueurs et légendes pour tenter de trouver des solutions. Seulement, le sélectionneur des Lions de l’Atlas annoncé partant depuis un moment ne s’est pas présenté alors même que c’est la fédération Royale qui reçoit. Une absence qui éloigne un peu plus le double champion d’Afrique (Zambie 2012 et Cote d’Ivoire 2015) du continent africain, malgré les assurances de son adjoint Patrice Beaumelle. (In Botola).

 

AFR : Le ballon d'or, le 8 janvier à Dakar

Afrique - CAF

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé de tenir dans la capitale sénégalaise la cérémonie de remise du Ballon d’Or africain 2018, le 8 janvier prochain, a annoncé, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor. Rappelons que Ahmad, le président de la CAF. a été reçu par le président de la Réoublique du Sénégal.

 
Plus d'articles...