CAF

CAF : Ahmad Ahmad a une politique differente

Afrique - CAF

Le président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad a déclaré lors du symposium tenu à Rabat :  "Si on réunit tout le monde, c’est pour discuter et avoir des avis. Si on aime le football, on trouvera toujours un consensus. On tirera des conclusions après ce symposium. Je ne veux pas anticiper quoi que ce soit. Sinon, il n’y a pas d’utilité à organiser le symposium. On se réunira dans nos bureaux et on discutera de ce que nous voulons faire. Ma politique est différente de ce qui se faisait avant. Je suis un président à l’écoute du monde du football et, surtout, qui travail de concert avec les présidents des fédérations et, évidemment, avec mon comité exécutif."

 

AFR : Le CHAN 2018 délocalisé ?

Afrique - CAF
Le Championnat d’Afrique des locaux, CHAN 2018 risque d’être délocalisé, le Kenya désigné par la CAF pour accueillir la 5e édition entre janvier et février de l’année prochaine ne serait pas «prêt». Plusieurs des cinq stades retenus pour le déroulement de cette manifestation accuseraient, selon les superviseurs de la Confédération africaine, des retards importants. La CAF qui avait repoussé sa décision de délocaliser le tournoi vers un autre pays au mois d’août semble prise de court. Et tout porte à croire que le «transfert» de cette édition soit décidé le mois prochain (18 au 19 juillet) à l’occasion de la tenue, au Maroc, du 67e congrès de la CAF. C’est justement la Fédération royale marocaine qui s’en propose pour abriter une compétition
 

AFR : Bongo veut-il piéger Ahmad ?

Afrique - CAF

En marge de l’ouverture de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations U17, le président du Gabon Ali Bongo Ondimba, a assuré le nouveau Président de l’instance africaine, le Malgache Ahmad Ahmad de tout son soutien pour la compétition ainsi que ses encouragements pour les réformes et les projets en cours. Mais, il lui a annoncé qu’il étudiait la possibilité de créer un fort mouvement en faveur du sport, et particulièrement le football, avec d’autres chefs d’Etat africains à l’occasion de la session de l’Union Africaine prévue en janvier 2018 à Addis-Abeba. Cette initiative vise-t-elle a remettre en selle, l’ami de toujours Issa Hayatou, et le remercier des faveurs qu’il a accordé au football gabonais avec l’organisation de deux CAN ? A signaler que durant les années de régne, sans partage, (1988 – 2017) du patriarche Issa Hayatou, tout un lobbying avait été mis en place, pour dissoudre le Conseil Supérieur du Sport en Afrique (CSSA) sous l’égide de l’OUA, qui servait d’organe de surveillance. –

 

AFR : Report du CE de la CAF au 8 mai

Afrique - CAF

La réunion du Comité Exécutif de la CAF prévue le 11 avril au Caire a été reportée au 8 mai à Manama (Bahreïn) deux jours avant le premier congrés de la CAF présidé par le Malgache Ahmad Ahmad. Ce dernier s’est rendu au siège de la COSAFA pour remercier les treize fédérations nationales qui lui ont apporté leurs soutiens, à l’exception de la quatorzième, les Seychelles, de l’ex-membre du CE, Suketu Patel . Ahmad Ahmad qui se trouve actuellement à Madagascar a été élevé par le Président, Hery Rajaonarimampianina, au grade de Grand Officier de l’Ordre National. La plus haute distinction du pays.

 

CAF : Les nouvelles commissions en Avril

Afrique - CAF

Les nouvelles commissions de la CAF seront installées au mois d’avril avec à leur tête les élus au Comité Exécutif de la dernière assemblée générale d’Addis Abeba (Ethiopie). La nouvelle gouvernance avec Malgache Ahmad Ahmad va changer du «tout au tout» la désignation des membres qui vont constituer les structures permanentes. Elle est partie à la chasse des cumulards. Il n’est plus question de cumul dans la mesure où il engendre la médiocrité comme ce fut le cas antérieurement. Durant l’ère de Issa Hayatou, certains membres du CE à l’image de Mohamed Raouraoua, faisaient partie de quatre voire cinq commissions alors qu’ils ne remplissaient pas les critères exigés. Une manière de barrer la route aux compétences nationales. Le président de la CAF compte également s’entourer d’experts ( le CV faisant foi), parlant au moins trois langues,  par cooptation, notamment dans le domaine de la communication.  –  (In Botola )

 
Plus d'articles...