FIFA

MAR : Le Maroc candidat pour 2030

Mondial/Can - FIFA

Le Maroc qui a échoué à accueillir le Mondial pour la 5e fois après 1994, 1998, 2006 et 2010 ne s’avoue pas vaincu pour autant puisqu’il compte bien retenter sa chance pour l’édition suivante. "Sur instruction de Sa Majesté le roi Mohammed VI, nous allons candidater pour l’organisation du Mondial-2030", a fait savoir à l’AFP le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami. "Les projets que nous avons présentés dans le dossier de candidature seront réalisés", avait déclaré un peu plus tôt Moulay Hafid El Elalamy, le président du comité d’organisation. Le dossier de candidature prévoyait de rénover 5 stades et d’en construire 9 nouveaux.

 

ALG : Zetchi au congrès de la FIFA

Mondial/Can - FIFA

Il y a une forte probabilité à ce que le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, ne fasse pas le voyage du Portugal pour assister à la rencontre amicale entre ce pays et l’Algérie, le 7 juin à Lisbonne. La raison est toute simple: Zetchi devrait rallier Moscou pour prendre part au 68e Congrès de la FIFA qui aura lieu le mercredi 13 juin à l’Expocentre de la capitale Russe, à la veille du coup d’envoi du Mondial 2018. L’ordre du jour de ce Congrès portera sur l’approbation du procès-verbal du 67e congrès, qui s’est déroulée l’année dernière à Manama au Bahreïn, sur l’examen du rapport d’activité de 2017, sur la Coupe du monde 2018, sur les prochains évènements de la FIFA, sur les finances et la gouvernance ainsi que les rapports des différents organes de l’instance internationale. Il sera également question des budgets, notamment celui du cycle 2019-2022 et celui de 2019, l’amendement de quelques statuts et le lancement d’une étude de faisabilité sur l’augmentation (de 32 à 48) du nombre d’équipes participant à la Coupe du monde FIFA, Qatar 2022. (In Botola)

 

 

MON : Le Maroc marque des points

Mondial/Can - FIFA

Les deux candidatures à l’organisation de la Coupe du monde 2026, portées par le Maroc d’une part et les États-Unis, le Mexique et le Canada de l’autre, étaient présentes à Bruxelles en marge du 81e Congres de l’AIPS. Marocains et Nord- Américains se sont présentés pour la première fois depuis le début de la campagne au même endroit. Le Royaume Chérifien a dépêché l’ancien secrétaire général de la CAF et directeur général de la candidature Maroc 2026 Hicham El Amrani. Maîtrisant parfaitement son dossier El Amrani a été un atout majeur dans la présentation du dossier marocain, qui a séduit l’assistance contrairement à la présentation United 2026, jugé trop offensive par de nombreux journalistes présents. Par sa maîtrise et son expérience, l’ancien SG de Issa Hayatou, capable de répondre aux questions dans les trois langues (français, arabe et anglais) a réussi son grand oral devant la presse mondiale.

 

 

MON : El Amrani s'en remet au comité d'Ethique

Mondial/Can - FIFA

Le directeur général de la candidature Maroc 2026, Hicham El Amrani, n’a pas souhaité répondre aux attaques du président Donald Trump qui a menacé directement les pays qui ne voteraient pas en faveur de la candidature United 2026. Interrogé par Botola, El Amrani a déclaré : « Je ne peux, en tant que directeur de la campagne Maroc 2026, commenter ce type d’ingérences. Il y a des procédures, il y a un comité d’Éthique de la FIFA, c’est donc à lui de juger de l’opportunité de réagir ou pas à ce type de choses.» « En ce qui nous concerne nous nous acharnons à respecter les procédures et les étapes», précise également, le directeur général. Candidat malheureux à plusieurs reprises à l’organisation du Mondial, le Maroc souhaite capitaliser les défaites d’hier. « Ce n’est pas la première fois que nous nous portons candidats, nos défaites nous ont appris beaucoup de choses et la procédure d’attribution n’est surtout plus la même, puisque le vote passe par l’Assemblée Générale de la FIFA.» L’Assemblée générale sera composée de 207 membres votants. ( IN BOTOLA)

 

RDC : La FIFA suit l'affaire Constant Omari

Mondial/Can - FIFA

L'arrestation puis sa libération par les autorités de la RD. Congo DU Président de la Fédération congolaise (Fecofa), Constant Omari  dans le cadre d’une affaire de détournements de fonds présumés n'a pas laissé insensible la FIFA. "La FIFA suit la question de près et recueille des informations supplémentaires, mais n’a pas d’autre déclaration à faire à ce stade. D’autres informations pourront être divulguées au fur et à mesure que la situation évolue", a expliqué l’instance zurichoise au sujet de cette affaire. Le dirigeant congolais occupe également les fonctions de vice-président de la CAF et de membre du Conseil de la FIFA.

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту