MALI

MAL : C'est parti pour les 16 équipes

Afrique - MALI

Seize clubs sont entrés  en  lice  pour briguer le titre de champion 2013-2014 et succédé au Stade Malien de Bamako. Ce sont 16 équipes et 3 au lieu de 2  il ya deux saisons qui accèdent cette année à la Ligue 1. Sont de retour AS  Eliwidj  Aguelhok de Kidal, l’AS Police et le Débo de Mopti. La lutte s’annonce rude, soit pour conserver son titre, le Stade malien, soit pour la revanche, pour  le Djoliba, l’AS Réal ou encore joué les troubles fêtes tels le CO Bamako, le Club Sportif Duguwolofila ou l’AS Bakaridjan. Pour ce top départ, l’objectif des promus  reste le maintien. Des 16 équipes au départ de la saison, seule AS  Eliwidj  Aguelhok de Kidal n’a jamais joué en première division. Ainsi, le championnat de première division enregistre trois nouveaux promus au lieu de deux comme cela est de coutume. Ces frais émoulus sont : AS  Eliwidj Aguelhok de Kidal, l’AS Police et le Débo de Mopti. Parmi ceux-ci, Eliwidj fera  ses premiers pas dans l’Elite malienne. La Ligue du District de Bamako est la mieux représentée parmi l'élite avec dix  équipes.

Sept  rencontres étaient  au programme et l’AS Réal est la première équipe a avoir remporté la victoire. C’était vendredi 22 novembre au stade Baréma Bocoum de Mopti, les Scorpions sont allés s’imposer (1-0). Le but victorieux est l’œuvre d’Ibourahima Sidibé 30è qui devient du coup le premier goleador de la saison 2013-2014. Pour Nouhoum Diané, entraîneur de l’AS Réal,  cette victoire d’entrée est importante pour son équipe. C’est par le même score que le Club olympique de Bamako, le Djoliba, le Stade malien de Bamako, l’AS Police et le Cercle sportif Duguwolofila se sont imposés respectivement au Nianan de Koulikoro, Eliwidji Aguelhok, l’Office du Niger Sports, les Onze-Créateurs et l’Asom. La journée fut plus prolifique à l’AS Bakaridjan qui s’est imposé (3-1) au CSK.


 

MAL : Boubacar Diarra devant le TAS

Afrique - MALI

Le président de la ligue régionale de Tombouctou et porte parole du collectif du 12 juillet, Salah Baby était devant la presse afin d’éclairer la lanterne des journalistes sur le rejet de la candidature de Boubacar Baba Diarra à la présidence de de la fédération malienne. Pour lui, la commission  s’est basée sur deux griefs  pour invalider la candidature de Boubacar Baba Diarra, à savoir le cas Abdoulaye Doucouré pour motif que son extrait d’acte de naissance est une photocopie alors qu’elle n’en est pas.

Il a fait savoir que l’analyse du document par la commission a du être biaisée par la mention copie figurant sur la dite pièce chose qui a son entendement n’entache en rien son originalité. Le deuxième grief concerne le cas Brahima Diarra, la commission doute sur son vrai prénom entre Bréhima sur la liste et Brahima sur les pièces d’identité

 

MAL : Hamadoun Cissé candidat

Afrique - MALI

Hamadoun Kolado Cissé est candidat pour un second mandat de quatre ans à la présidence du bureau exécutif de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Le vote, prévu à partir du 5 octobre prochain à Mopti, dans le centre du pays, l’opposera à Boukary Sidibé et au militaire Boubacar Baba Diarra, présidents des deux clubs phares du pays, le Stade malien et le Djoliba AC. Hamadoun Kolado Cissé dirige le football malien depuis l’Assemblée générale ordinaire élective du 12 juillet 2009 à Tombouctou (nord-ouest). Il a succédé à l’ancienne star internationale Salif Keïta.

 

MAL : Le Stade Malien réalise le doublé

Afrique - MALI

Le Stade Malien s’est adjugé la Coupe du Mali devant le Djoliba (1-0). Mamadou Coulibaly a marqué le seul but de la rencontre dès la 12e minute. Djoliba a terminé la partie à dix suite à l’expulsion d’Issa Mohamed Traoré suite à son deuxième avertissement (82e). Grâce à cette victoire, le Stade Malien réalise le doublé Coupe-Championnat. Les Blancs se sont vus remettre le trophée des mains de Dioncounda Traoté, le président du Mali par intérim. Le Stade Malien remporte ainsi sa 18e coupe nationale et ne pointe plus qu’à une longueur du Djoliba, qui a remporté la compétition à 19 reprises.

 

MAL : Cris de joie à Bamako

Afrique - MALI

De retentissants cris de joie ont salué à Bamako, la capitale malienne, la qualification du Mali pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2013, après son match nul (1-1) contre la République démocratique du Congo. "But hooo, but! But hooo, but", a-t-on entendu à travers la ville, selon un journaliste de l'AFP. De bruyantes manifestations de joie ont été entendues dans plusieurs quartiers, mais Bamako, soumise comme le reste du pays à l'état d'urgence, n'a toutefois pas connu comme par le passé les rassemblements spontanés dans les rues, avec concerts de cris et d'avertisseurs.

De nombreux jeunes ont toutefois promis d'aller célébrer dans les boîtes de nuit la qualification des "Aigles" face à leurs adversaires de la République démocratique du Congo (RDC), qui fait oublier pour un temps la guerre en cours contre les islamistes armés dans le nord du pays. "Le Mali est une grande Nation de football", a lancé Seydou Konaté, 36 ans, un fan qui a regardé le match à N'tomikorobougou (un quartier de la capitale) chez un voisin.

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту