ALGERIE

ALG : Ould Zmirli candidat au CE de la CAF

Maghreb - ALGERIE

La FAF sera au rendez-vous en portant son choix sur le deuxième vice-président Bachir Ould Zmirli pour briguer un poste au sein du Comex de la CAF. Pour le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, qui a décliné cette offre, il s'agit d'une candidature du renouveau de la FAF au sein de la ... CAF, elle est aussi inscrite dans cette démarche. Fils de Chahid, Ould Zmirli est un intellectuel, puisqu'il est ingénieur en pétrochimie où il a été directeur général d'une filiale de Sonatrach avant de s'installer à son propre compte Aujourd'hui, il a des affaires en Algérie, en Inde et à Dubaï, là où il s'est lié d'amitié avec Nicolas Anelka, qui a fait un bref passage au NA Hussein-Dey, club dont il gère les destinées avec son frère Mahfoud. Bachir Ould Zmirli a toujours préféré la discrétion avant qu'il ne soit élu au sein du Bureau fédéral de la FAF puis à l'APW d'Alger sous la bannière du RND. La CAF procédera le 2 février 2019 à la désignation de quatre nouveaux membres au sein de son Comex (comité exécutif). (IN BOTOLA)

 

 

ALG : Des tifos à la gloire du 1er novembre

Maghreb - ALGERIE

La commémoration du 63ème anniversaire de la Glorieuse révolution du 1er novembre 1954 a donné libre expression aux supporters de certains clubs de confectionner de très jolis tifos dans les gradins. Deux clubs se sont illustrés à ce jeu de démonstration : l’AS Aïn M’lila et le MC Alger. Le premier, évoluant en L 2 Mobilis, dont les supporters, les fameux Rosso Neri, ont déployé un tifo rappelant six des plus grands martyrs de la révolution lors de la venue mardi dernier du MC Saïda (1-0) pour le compte de la 9ème journée. Vendredi, c’était au tour des Ultras de Verde Leone, le kop du MCA de déployer un double tifo, le premier symbolisant ‘’Min Djibalina …’’, alors que le second avec des Moudjahidines au regard perçant, armes sur les épaules avec un écriteau ; ‘’Que vivent les martyrs (Fel yahia echouhada)’’. Qui a dit que la jeunesse algérienne ne connaissait pas l’histoire de son pays et n’honorait pas ses héros ? (IN BOTOLA)

 

AFR : Belaïd Lacarne entre en politique

Maghreb - ALGERIE

L’ex-arbitre international et ancien président de la FAF, l'Algérien Belaïd Lacarne, le dernier maître du sifflet à occuper un poste stratégique au niveau de la CAF est de retour. Mais cette fois-ci, ce ne sera pas pour la balle ronde. Après avoir quitté ses fonctions à la CAF et à la FIFA, il est sorti de sa retraite, rattrapé par le virus de la politique. Il figure sur la liste du FLN comme numéro 1 dans sa ville de Bel Abbès. Connu pour son honnêteté et sa générosité, ce fils de Bel Abbès a été le seul à démissionner de son poste de président de la Commission Fédérale d’Arbitrage (CFA), pour montrer son désaccord avec les agissements de Raouraoua Mohamed. Nul doute que les habitants de la cité vont lui accorder une large confiance.

 

 

ALG : Attal forfait contre le Nigeria

Maghreb - ALGERIE

Le défenseur international algérien Youcef Attal qui évolue à Courtrai (Belgique), forfait pour le match contre le Nigeria du 10 novembre à Constantine, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, et pour la rencontre amicale contre la République centrafricaine le 14 novembre à Alger, sera opéré du genou. Il figurait dans la liste des 23 joueurs convoqués par le nouveau sélectionneur Rabah Madjer pour les deux matchs contre le Nigeria et la Centrafrique. Rabah Madjer a fait appel aux défenseurs Islam Arous du Paradou AC et Chemseddine Nessakh de l’ES Sétif.

 

 

ALG : Un coach sans salaire et nourriture

Maghreb - ALGERIE

Si ce n’est pas une non-assistance à une personne en danger «gastronomique», on se demande ce que devrait être cette surprenante information (sic) qui a fait gausser le café du commerce en Algérie. L’entraineur roumain du RS. Kouba, Dan Angelescu a été limogé, sans salaire et n’aurait pas mangé durant quatre jours. Dans un pays où comme le répétait souvent un haut responsable politique «même les canards et les volatiles mangent à leur fin», il y a de quoi surprendre. On croit savoir que les dirigeants du Raed Kouba auraient versé en début de saison, l’équivalent de trois mois de salaire au technicien roumain dont le contrat courait sur deux saisons. Pour eux, son limogeage est tout naturel à la suite des mauvais résultats enregistrés jusque-là. D’ailleurs, l’équipe a repris des couleurs et s’est remise à gagner. Elle a remporté son premier succès. Il était temps. Dans cette bouillabaisse, il serait temps de se demander quel est le rôle de ces agents qui mettent à la disposition des clubs algériens des entraineurs étrangers ? (IN BOTOLA)

 
Plus d'articles...
микрозайм на карту