Weblinks

CAF : Ahmad Ahmad ne veut pas de salaire

Eco/Medias - ECONOMIE
Le nouveau président de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad a refusé de toucher un salaire au sein de l'instance africaine. "J’ai refusé un salaire de la CAF pour la simple raison qu’il n’est pas en adéquation avec la bonne administration", a révélé le Malgache. "Les salaires de tous les employés de l’organisation, des administrateurs au comité exécutif et au président, doivent tous être transparents", a-t-il ajouté. Le dirigeant siège son premier comité exécutif à Manama au Bahreïn.
 

CAF : Ahmas dénonce l'accord Lagardere

Eco/Medias - ECONOMIE

" Tout le monde est d’accord que le contrat n’est pas bon et ce n’est une bonne chose pour le football africain. Il doit être revu", a fustigé le nouveau président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad au cours d’une conférence de presse de de la Zone COSAFA (Conseil des Fédérations de football d’Afrique australe) à Johannesburg. Le contrat en question court jusqu’en 2028 et garantit la commercialisation des droits TV de certaines compétitions continentales à Lagardère Sport en échange d’un milliard de dollars. Durant l’ère Hayatou, la CAF avait assuré que cet accord "ne contrevient à aucune législation". La transaction a valu au Camerounais l'ouverture d'une enquête en Egypte pour "concurrence déloyale".

"


 

TV : L'UA refuse le diktat de la CAF

Eco/Medias - ECONOMIE

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) réunis lors du 28e sommet de l’Union africaine (UA), tenu à Addis-Abeba (Ethiopie), ont dénoncé les «droits prohibitifs et inconsidérés de diffusion télévisuelle de la CAN-2017 au Gabon». Face au diktat de la CAF, au diktat des détenteurs des droits de retransmission des compétitions footballistiques du continent. Dans un communiqué rendu publique, ils indiquent que «Nos populations, partout en Afrique, se voient malheureusement empêchées et frustrées de suivre et de vivre avec joie, ces moments de liesse africaine en raison de la position monopolistique aux relents purement mercantiles, qu’exercent les lobbies et les puissances de l’argent internationaux sur le contrôle direct  des droits de diffusion télévisuelle».
Pour les chefs d’Etat «Ces droits tellement prohibitifs et inconsidérés que ne peuvent supporter nos radiodiffuseurs, encore moins des centaines millions de jeunes africains, les privent de prendre part à ce qui doit être une fête de l’Afrique, moment fort s’il en est, de rapprochement et de partage culturel entre nos peuples». Afin de mettre fin à cette voracité financière, les Africains veulent procéder imiter certains pays européens (Angleterre, Belgique). Ils proposent «une loi relative aux conditions de retransmission des événements sportifs considérés comme revêtant une importance majeure soit adoptée au niveau continental et au niveau de chaque Etat membre». A signaler que les droits sont détenus par Lagardere Sport et la chaine qatarie pour l’Afrique du nord et le Moyen-Orient. – (IN BOTOLA)

 

CM : Le tirage au sort des champions

Eco/Medias - ECONOMIE

Le tirage au sort de la Coupe des Confédérations 2017, qui se tiendra du 17 juin au 2 juillet 2017 en Russie, un an avant le Mondial, a eu lieu à Kazan (Russie). Dans le groupe A, le champion d'Europe 2016, le Portugal, se mesurera au pays organisateur, la Russie, ainsi qu'au Mexique et à la Nouvelle-Zélande. Dans le groupe B, le champion du monde allemand affrontera le vainqueur de la dernière Copa America, le Chili. L'Australie et le vainqueur de la prochaine CAN, qui aura lieu en janvier au Gabon.

 

CM : Le Sénégal porte plainte contre l'arbitre

Eco/Medias - ECONOMIE

Le président de la Fédération sénégalaise, Me Augustin Senghor va saisir la FIFA et la CAF sur l'arbitrage du ghanéen Joseph Lamptey lors du match contre l'Afrique du Sud (1-2) où il a sifflé un penalty incompréhensible. Alors que ses assistants ont également sifflé plusieurs hors-jeux non valables. Le Ghanéen, a dû être exfiltré par les forces de l’ordre au coup de sifflet final, se retrouve forcément en pleine polémique. L’homme en noir, déjà suspendu deux ans par la CAF en 2010 pour avoir validé un but inscrit de la main par l’attaquant Michael Eneramo lors de la demi-finale de Ligue des champions entre l’Espérance Tunis et Al Ahly.Il était également aux commandes lors du sulfureux 8e de finale aller de C1 entre le Raja Casablanca et l’ES Sétif (2-2) en avril 2015, sifflant un penalty douteux en fin de match. En septembre, l’homme de 42 ans s’est encore distingué avec un penalty généreux accordé au Cameroun contre la Gambie (2-0) puis un deuxième avant que son assistant ne le déjuge.

 
Plus d'articles...