CAF : Anjorin et Diakhité renforcent Hayatou

Afrique - CAF

Le président de la fédération béninoise de football. Anjorin Moucharafou ne pouvait contenir sa joie d’être enfin membre du comité exécutif de la CAF. Dimanche, opposé au nigérien Hima Souley et le Nigérian, Aminu Mohamed Maigari, l’un des plus fidèles serviteurs d’Issa Hayatou a raflé la mise. Mais, il aura fallu deux tours du scrutin pour voir Moucharafou triompher. Au premier tour, il est arrivé en tête mais il lui a manqué une voix pour avoir la majorité absolue comme le stipulent le texte de la confédération. Au second tour, le Béninois a creusé l’écart pour récolter 35 voix sur 53. Anjorin Moucharafou fait donc son entrée au comité exécutif de la CAF pour le compte de la zone Ouest B. Pour la zone ouest A, c’est le Malien qui s’est succédé à lui-même.

Amadou Diakité, opposé au Sénégalais Augustin Senghor, au Mauritanien et au libérien Bility Hassan Musa, l’a largement emporté au premier tour avec 35 voix alors qu'il venait de purger une suspension de trois par la FIFA pour "corruption avérée". Pour le reste, ce sont les anciens tenants du poste qui sont restés pour le service. Le Tchadien Adoum Djibrine a battu le Gabonais Placide Engandzas pour la zone Centrale. Pour la zone Afrique du Sud, Dani Jordan a une nouvelle fois mordu la poussière. Les délégués lui ont préféré Suketu Patel (Seychelles) et Ahmed de Madagascar. La zone centre-Est est restée sous le contrôle du Soudanais Magdi Sham El Din. Et la zone de l’Afrique du Nord n’a pas échappé à l’Algérien, Mohamed Raouraoua. L’Egyptien Hani Abo Rida continuera d’être le représentant africain au sein du comité exécutif de la FIFA. Notons que tous ces élus siègeront pour une période de quatre ans (2013-2017). Bien avant l’élection de membres, le Congrès a plébiscité Issa Hayatou qui part pour quatre autres années après un règne de 25 ans. KL