SEN : Saër Seck nouveau président de la LSFP

Afrique - SENEGAL

Le nouveau président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saër Seck, a indiqué, peu après son élection, que l'équipe qu'il dirige ambitionne d'inscrire le football sénégalais dans "un cycle vertueux".

"Nous avons l'intention d'inscrire notre football dans un cycle vertueux. Nous avons envie et plus que l'envie, la ferme volonté et la détermination nécessaires pour que des relations apaisées puisent exister dans notre football", a-t-il notamment dit.

Le président de Diambars (Ligue 1), Saër Seck, a été élu président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) pour un mandant de quatre ans à l'issue d'une assemblée générale de cette structure. 

"Le football est un facteur d'union sociale et l'union sociale ne peut se réaliser tant qu'il n'y a pas d'apaisement", indiqué le nouveau président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP).

Revenant sur les problèmes rencontrés par la LSFP depuis son lancement en 2008, Saër Seck a estimé que cela s'inscrit dans le processus de normalisation du football professionnel.

"Au moment où je vous parle, après quatre années d'exercice et avec la bienveillance et le soutien de la Fédération sénégalaise de football (FSF), aujourd'hui, nous ne devons rien (honoraires) au corps arbitral. Il faudra veiller à ce que demain, il n'y ait pas d'accès de fièvre de cette nature", a déclaré Saër Seck

Interpellé sur la décision de la Commission centrale des arbitres (CCA) de boycotter les compétitions de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Saër Seck a assuré que des contacts ont été noués avec les arbitres pour trouver un accord.

"Nous avons entrepris des contacts avec le corps arbitral, eu des échanges, retenu des accords de principe. Dès demain(dimanche), nous tenterons de tout mettre en œuvre pour éviter que des accès de fièvre que nous avons connus du fait de l'inexpérience en matière de Ligue professionnel que nous expérimentons tous, ne puissent se reproduire", a-t-il assuré.

Saër Seck a dit que le souhait de la LSFP, c’est d'appuyer les clubs qui ont un certain nombre de difficultés pour payer les joueurs. 

"Notre démarche ne sera pas celui d'un soldat qui va brandir un bâton pour taper sur la tête des clubs, mais de voir avec les clubs et joueurs comment trouver les meilleures solutions. Nous ferons tous pour aider et faire que la LSFP puisse fonctionner de la façon la plus normale", a affirmé le président de Diambars. - APS