CIV : La FIF soutient Jacques Anouma

Afrique - CÔTE D IVOIRE


Le Comité Exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football a fait connaître dans un communiqué, ce lundi, sa position sur la suite à donner au rejet de la candidature du Président Jacques Anouma à la Présidence de la CAF. Lire le communiqué.

COMMUNIQUE

Ayant parrainé la candidature de Monsieur Jacques Anouma au poste de Président de la CAF, la FIF a été directement informée de la décision de rejet rendue par le Comité Exécutif de la CAF le 10 décembre 2012.

Dans le cadre de son soutien constant à l’un de ses Présidents d’Honneur, Monsieur Jacques Anouma, comme cela résulte notamment du parrainage de sa candidature, la FIF a donc rapidement examiné les voies de recours envisageables contre cette décision.

A l’issue de cet examen, il lui est apparu qu’aux termes des dispositions de l’article 51.1 du Code Disciplinaire de la CAF, le recours devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) peut être exercé aussi bien par Monsieur Jacques Anouma en personne que par la FIF, ou toute autre partie qui y aurait intérêt avant le 20 décembre 2012.

Assurée ainsi que la décision de rejet du Comité Exécutif de la CAF peut être frappée de recours directement par Monsieur Jacques Anouma et certaine qu’une telle action se déroulera dans les meilleures conditions juridiques, la FIF a estimé qu’il n’était dès lors pas opportun qu’elle se substitue à ce dernier pour l’introduction du recours eu égard à ses propres impératifs.

En effet, pour l’heure, compte tenu de l’intérêt national, la FIF mobilise tous ses efforts pour la préparation de la CAN qui se tiendra dans quatre semaines, afin de faire en sorte que la Côte d’Ivoire parvienne à cette compétition dans les meilleures dispositions possibles. Le Gouvernement et la Nation toute entière placent énormément d’espoir dans le succès de l’Equipe Nationale et ces attentes justifient une implication sans faille de la FIF dans ces préparatifs.

De surcroit, la participation de la FIF à un tel recours devrait faire l’objet d’une analyse juridique minutieuse, de manière à garantir qu’une telle action n’irait pas à l’encontre des dispositions de l’article 21.1 des statuts de la CAF dont la FIF est signataire et qui disposent que «Les décisions prises par l’Assemblée Générale lient impérativement les associations nationales.»

Ces différentes raisons ont donc conduit la FIF à privilégier la voie d’un recours direct du Président Jacques Anouma contre la décision de rejet rendue par le Comité Exécutif de la CAF le 10 décembre 2012.

Bien évidemment, la FIF suivra avec une attention soutenue le déroulement et l’issue de ce recours et souhaite plein succès au Président d’Honneur, Monsieur Jacques Anouma.