CAM : Mohamed Iya menace Biya

Afrique - CAMEROUN

Le Président de la République Camerounaise de retour d’un séjour privé en Europe a eu droit à un accueil mitigé. Les chants habituels vantant les prouesses de l’Homme Lion ont cédé la place à des revendications. Massée le long du trajet qui sépare l’aéroport international de Nsimalen au Palais de l’Unité, la foule brandissait des pancartes qui demandaient : le départ du président de la fédération camerounaise de football (Fécafoot), Mohamed Iya, le limogeage du sélectionneur, Denis Lavagne, et le retour des bannis qui ont pour figure de proue l’ancien capitaine Samuel Eto’o. L'actuel patron de la Fecafoot n'a pas caché à ses proches qu'il ne démissionnerait pas et que s'il est poussé vers la sortie, il ferait appel à la FIFA qui fera plier "Paulo".

 
микрозайм на карту