AFR :Le pacte Hayatou-Raouraoua dénoncé

Afrique - CAF

Le quotidien ivoirien l'inter sous le titre "Le pacte secret Hayatou-Raouraoua" tire à boulets rouges sur  le cumulard de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua. Ce dernier  a demandé un amendement aux statuts de la CAF pour faire d’Issa Hayatou un candidat unique à la présidence.

"Mohamed Raouaraoua, le président de la Fédération algérienne de football espère succéder un jour à Issa Hayatou, président de la CAF depuis 25 ans. Quoi de plus normal? Mais là où le bât blesse, c`est que le patron du football algérien, membre du Comité exécutif de la CAF, est en train de bâtir toute sa stratégie de conquête du pouvoir autour de la santé de Hayatou en proposant une bunkérisation du Comité exécutif qui excluerait tous ceux qui ne font pas partie du cénacle, au cas où...

C`est tout le sens des amendements des textes confédéraux que l`Algérie s`apprête à proposer lors du prochain congrès extraordinaire de la CAF qui se tiendra en septembre prochain aux Seychelles. « Tout candidat aux élection à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du Comité exécutif de la CAF ». Voilà ce que va proposer la Fédération algérienne de football dans le cadre de la révision des statuts de la CAF. A priori, cette modification est censée faire l`affaire d`Issa Hayatou.

Le président de la CAF, en poste depuis 1988, entend rempiler pour un énième mandat. Et Mohamed Raouaraoua, qui s`affiche ouvertement pour que le Camerounais reste encore à la tête du football africain, multiplie les astuces dans ce sens. Après les motions de soutien réclamées et obtenues lors de la dernière assemblée générale en février 2012 à la CAN, et qui, finalement, se sont avérées insuffisantes pour assurer et rassurer Hayatou d`une réélection, Raouaraoua propose la modification des textes.

L`objectif de cette proposition est d`amener les membres du Comité Exécutif actuel à faire bloc derrière le président Hayatou, le présenter comme le candidat du comité exécutif, de sorte qu`au sein de cette structure, toute autre velléité soit tuée dans l`oeuf . Et celui-ci n`en demande pas mieux. Pourvu qu`il soit candidat unique. Mais l`objectif non encore affiché par Raouaraoua, est d`utiliser cette voie pour succéder à Hayatou. Contrôlant plus que jamais la santé du Camerounais, l`Algérien s`est depuis quelque temps mis dans la peau de l`héritier putatif.

C`est en tant qu`hériter et dauphin qu`il manoeuvre, avec sans doute l`accord du président de la CAF. Personne n`est dupe, tout le zèle que Mohamed Raouaraoua met à défendre la prochaine candidature de Issa Hayatou procède d`un arrangement entre les deux hommes. Hayatou veut un dauphin, pas un successeur qui lui aura tenu tête. Les deux hommes sont donc dans une logique de succession qui exclue toute démocratie. Les présidents de fédération, qui espèrent des changements dans le fonctionnement de la CAF, surtout au niveau du mode de renouvellement des élites, vont-ils se laisser faire face au tendem Hayatou-Raouaraoua ?".