AFR-CM : L'Algérie dans la grande désillusion

Maghreb - ALGERIE

La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 (Zone Afrique) a été bouclée dimanche soir avec la victoire de l’Egypte en Guinée.

Groupe H : Le Mali au courage

L’Algérie a perdu son premier vrai test contre le Mali pourtant privé de cinq titulaires (1-1). Conduits par un excellent Seydou Keïta, les Maliens délocalisés à Ouagadougou ont  joué avec panache. Menés au score dès la 7e minute (but de Islam Slimani à la suite d’une bourde de Diakité), ils ont égalisé par Mahamadou Ndiaye (30e), avant de porter l’estocade à huit minutes de la fin par Modibo Maïga. Une défaite algérienne qui a été très mal perçue par les supporters qui dénoncent la politique bling-bling de la fédération. Le Bénin du président Anjorin Moucharafou qui a arraché le nul à Kigali devant le Rwanda ressuscité (1-1) s’est installé en tête du groupe. 

Groupe I : La Libye crucifie le Cameroun

Coup de tonnerre à Sfax. Les chevaliers de la Méditerranée de Libye ont crucifié à la dernière minute le Cameroun (2-1) et ont pris la tête du groupe. Un but-assassin de Osman sur balle arrêtée qui  a plongé les Lions indomptables dans la crise. Les hommes de Denis Lavagne ont répondu au but de Ahmed Zouay (8e), par une égalisation signée, dix minutes plus tard par Eric-Maxim Choupo-Moting. A Kinshasa, la RD. Congo s’est remise dans la course en prenant le meilleur sur le Togo (2-0) qui ferme la marche du groupe. Le sélectionneur Didier Six est sur la sellette.

Groupe G : Attention l’Egypte est de retour

La gnaque des Pharaons d’Egypte a eu raison de la Guinée (3-2) qui évoluait pourtant devant son public. Les Egyptiens se sont réveillés en seconde période et ont réussi une des meilleurs opérations de la 2ème journée grâce à un doublé d’Aboutrika (58e et 67e) et à Salah durant le temps additionnel (90+5e). Les Guinéens étaient pourtant revenus au score, à deux minutes de la fin par Bangourra (88e), après avoir été réduits à dix, à la suite de l’expulsion de Yattara (66 e). Les hommes de Bob Bradley occupent seuls le fauteuil de leader, quant au  Mozambique et le Zimbabwe, ils se sont neutralisés (0-0).