ALG : Arrière toute de Raouraoua (ABL)

Maghreb - ALGERIE

Le Cumulard de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua (sous couvert d'un Bureau Fédéral fantôme) est revenu sur une décision qu'il a lui même rejeté lors de son deuxième mandat en 2009. Il avait biffé le réglement instauré par son prédécesseur Hamid Hadadj qui prévoyait que "les joueurs professionnels sont dans l’obligation de  signer un contrat d’une durée minimale de deux ans" et l'avait remplacé par "une durée minimale d'un an". Pour adober les présidents de club de L1, il vient à nouveau d'obliger les joueurs professionnels à signer un contrat de deux ans. Si ce n'est pas de l'autoritarisme et de l'incompétence, on se demande ce que cela peut-être.

 

Quant aux jeunes qui sont durant quatre ans dans un club professionnel, ils doivent signer leur premier contrat professionnel pour une durée de trois ans "si telle est la demande des clubs". Soit sept ans. La Corée du Nord est jalouse, elle ne peut pas faire mieux.

 
микрозайм на карту