ALG : Raouraoua veut sauver son sherpa (ABL)

Maghreb - ALGERIE

Malgré un forcing effreiné du cumulard de la Fédération Algérienne Mohamed Raouraoua pour sauver son sherpa le président de la Ligue Professionnelle Mahfoud Kerbadj, le Forum des clubs professionnels en Algérie (FCP) est parvenu à récolter 23 signatures. Il ne lui manque plus que 3 autres pour provoquer une assemblée générale extraordinaire comme le stipulent les statuts de la LFP. «Quelques clubs traversent des turbulences au niveau de leurs commandes, à l'instar du MC Oran et de l'AS Khroub, ce qui a quelque peu retardé la collecte du nombre exigé des signatures pour la tenue de l'AGE», a expliqué Yahla, le très compétent président de la FCP.

Celui-ci se montre optimiste pour atteindre la barre des 26 émargements «avant la fin de la semaine en cours», soulignant que la tenue d'une AGE de la LFP est devenue «une urgence». Les clubs souhaitent débattre «des nombreux problèmes du professionnalisme en Algérie» quand bien même cette démarche n'a pas le soutien de Mahfoud Kerbadj, qui a appelé, dans une déclaration à l'APS, les présidents des clubs à «débattre du dossier avec le ministère de la Jeunesse et des Sports». Cette déclaration n'a pas surpris le FCP qui sait qu'elle a été suscitée par le cumulard de la fédération Mohamed Raouraoua dont l'objectif est de "mouiller" les autorités politiques alors qu'ils lui avaient donné carte blanche depuis deux ans pour mener à bien le professionnalisme en Algérie. Le bilan dénoncé par le FCP s'est avéré être un fiasco et gouffre financier.