ALG : Vigilance et rigueur au FCP (ABL)

Maghreb - ALGERIE

Le Forum des Présidents de Clubs (FPC) dirigé par Abdelkrim Yahla se libère progressivement de la « servitude volontaire » imposé par le cumulard de la fédération Mohamed Raouraoua au football algérien. Il a compris que toutes les décisions prises jusque -là par le cumulard ne devaient jamais être contradiction avec ses intérêts personnels au sein des instances internationales. Que le conflit permament avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports n’est plus ni moins que de la diversion pour camoufler l’essentiel : la catastrophique situation du professionnalisme en Algérie.

La décision du Forum des Présidents de plafonner les salaires est une première grande initiative. La seconde serait de ne pas trop se fier à Mohamed Mecherara que le cumulard a parachuté au sein de la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion des Clubs. Tout comme l’actuel président de la Ligue Professionnelle Mahfoud Kerbadj, il n’est qu’un autre sherpa qui fera ce que le cumulard de la fédération lui dira de faire. Et ce qu'il fera est déjà dans les cartons : occuper l’espace médiatique durant l'inter-saison et dénoncer les pratiques de gestion des clubs dont le cumulard est le principal responsable... Bien entendu, à moins d’un séisme chez les Verts et d'un rejet de Mohamed Mecherara au nom du conflit d'intérêts !

Pour ceux qui ne le savent pas, la Société de Mohamed Mecherara s'occupe des comptes financiers de plusieurs ligues et de clubs.