ALG : L'Avant et l'Après Saïda (HSO)

Maghreb - ALGERIE
Les regrettables incidents de Saïda sont du petit lait pour les médias qui font dans l'exagération confuse. Comparer Saida à Port Saïd est excessif.
Dire qu'à travers ce qui s'est passé à Saïda, c'est le professionnalisme qui est visée, rappelle cette phrase d'un minable et au demeurant voleur, qui a écrit un jour :" s'attaquer à Khalifa (l'ecroc international), c'est s'attaquer au privé national". Le porfessionnalisme n'a rien à voir, c'est un problème de Société. On ne remporte pas un titre, en semant la suspiscion parce que l'on se dit l'ami du cumulard de la Fédération Mohamed Raouraoua et en voyageant pour affaires avec lui. Et ce n'est pas avec un titre de champion que l'on dira que le professionnalisme a réussi dans le pays. Il y a eu l'avant Saïda et il y aura l'après Saïda tant que les autorités politiques ne remettent pas de l'ordre au sein du mouvement sportif national. A commencer par la Fédération Algérienne de Football principal responsable du chaos de Saïda et non pas un simple commissaire de Police . Car enfin mais d'où vienneent-ils ces pseudo-responsables du football algérien ?