AFR : Le journal de la CAN (B. Nazim)

Mondial/Can - CAN

Envoyé spécial à Bata (Guinée Equatoriale) : B. Nazim

Le bad boy sénégalais El Hadj Diouf  remet une louche sur  Amara Traoré

L’international sénégalais El Hadj Diouf  remet une louche sur le limogeage du sélectionneur des Lions de la Terenga qui l’avait évincé. Lors d’un entretien avec une radio locale, i l lui attribue entièrement l’échec de l’équipe à la CAN et surtout l’absence d’un leader malgré la présence de Moussa Sow et Mamadou Niang. Il confirme ses propos par un coup de fil qu’il a reçu du défenseur Jacques Faty : « il m’a demandé de revenir en sélection, parce que l’équipe a manqué de leader pendant la CAN’’. Le ballon d’or et capitaine des Lions en a profité pour annoncer qu’il n’avait jamais mis un terme à sa carrière internationale. Une offre de service que les dirigeants fédéraux ne vont certainement pas relever, malgré la popularité du bad boy. Il les avait traités de magouilleurs en juillet dernier.


Le Ghanéen Antony Annan perd sa mère mais reste à la CAN

Le milieu de terrain des Black Stars du Ghana Anthony Annan fait preuve d’un courage exemplaire depuis le match des quarts de finale contre la Tunisie (2-1) où il  appris le décès de sa mère. Malgré cette triste nouvelle, Antony Annan qui évolue au Vitesse Arhnem (Hollande) a tenu à ne pas abandonner ses coéquipiers qui lui apportent un soutien sans faille. Ils lui ont promis de ramener le trophée à Accra pour honorer la mémoire de sa mère. De son côté, Antony Annan a déclaré vouloir remporter la compétition pour elle : "Le décès de ma mère est douloureux, mais j'essaye de rester fixer sur l'objectif de gagner le tournoi. La victoire finale lui aurait fait un immense plaisir ".


Kalusha Bwalya s’est rendu sur le lieu du crash de l’avion des Chipolopolo

Le président de la Fédération zambienne (FAZ), Kalusha Bwalya, s`est recueilli à l`endroit où s`est écrasé l`avion qui transportait l`équipe nationale de Zambie en 1993, près de Libreville. Elle devait se rendre au Sénégal afin de disputer un match comptant pour les qualifications du Mondial 94. Véritable icône du football zambien, et capitaine de l’équipe Kalusha Bwalya évoluait en Europe, au PSV Eindhoven. Il n’a pas pas pu effectuer le déplacement avec les Chipolopolo. pour des problèmes personnels et il a ainsi échappé à l`accident qui a décimé l’équipe. Tout comme Charly Musonda, blessé et qui était resté se faire soigner dans son club d'Anderlech 

 
микрозайм на карту