AFR : Le journal de la CAN (B. Nazim)

Mondial/Can - CM-CAN

Envoyé spécial à Libreville: B. Nazim

 

Les coiffeurs africains se mettent en valeur durant la CAN

La CAN est une bonne occasion pour les coiffeurs africains pour se mettre en valeur par l’intermédiaire des joueurs et d’offrir au public les différentes tendances de l’année. Ils étaient dix joueurs à défiler sur les terrains, ils n’en restent plus que 3 pour les demi-finales. Les deux ghanénens Asamoah Gyan (25 ans) et John Boyle (24 ans). Le premier a une coiffure désépaissi sur le dessus, très court sur le côté et le chiffre 3 son numéro fétiche. Le second, s’est coloré deux grosses tâches marrons de trés mauvais goût sur les côtés pour jouer au défenseur Bad boy. Quant au Zambien Stopilla Sunzu (22 ans) du Tout Puissant Mazembe, il a remis à la mode les tresses courtes, façon punky reggae party. Les joueurs ivoiriens et maliens sont restés dans le classissisme.

 

Le président de la fédération marocaine ne veut pas se séparer d’Eric Gerets

Le futur président de l’Union Nord Africaine de football (UNAF), actuellement à la tête de la Fédération Royale Marocaine Ali Fassi Fihri a été comme tous les marocains triste et déçu de l’élimination des Lions de l’Atlas de la CAN. Mais pour lui, il n’est pas question de limoger le sélectionneur Eric Gerets pour faire plaisir à quelques parlementaires. Dans un interview accordé au Matin, avant son départ à Libreville pour assister à l’assemblée générale de la CAF,  il  a  souligné que «L'accroc de Libreville est regrettable certes, mais il ne saurait remettre en cause ni l'excellent travail effectué par Éric Gerets ni sa forte envie de vivre une belle aventure footballistique avec des joueurs qui vouent à leur pays un amour inconditionnel»,

 

L’Afrique du Nord passe la main à l’Afrique de l’Ouest

Les équipes de l’Afrique du Nord, vainqueurs des quatre dernières phases finales de la CAN) ont passé la main. Aux absences de l’Egypte ( triple vainqueurs : 2006-2208-2010), de l’Algérie, et des éliminations du Maroc et de la Libye est venu s’ajouter celle de son dernier représentant, la Tunisie, en quarts de finale, dimanche dernier par le Ghana (1-2). La présence dans le dernier carré du Mali, du Ghana, de la Côte d’Ivoire qui  représentent l’Afrique de l’ouest et de la Zambie est logique. Ces quatres pays qui s’appuient sur des joueurs expatriés possèdent des championnats qui ne sont pas sujets à des fréquentes interruptions pour des raisons diverses notamment financières.

 

François Zahoui, le dernier sorcier noir fait mieux que Halilhodzic

Si l'entraineur des Eléphants de la Côte d'Ivoire, l’ex-international ivoirien François Zahoui (51 ans) marche sur les traces de son ainé, Yéo Martial vainqueur de la CAN 92, il est aussi le dernier technicien africain en course à la présente CAN. Il a en face de lui: deux techniciens français Alain Giresse (Mali), Hervé Renard (Zambie) et un Serbe Goran Stevanovic (Ghana). L’ancien milieu de terrain qui a été le premier footballeur ivoirien à évoluer dans le Calcio au début des années 80, a remplacé l’actuel sélectionneur algérien Vahid Halilhodzic limogé à la suite de lélimination des coaquipiers de Didier Drogba à la CAN 2010. A l’évidence, il semble réussir mieux que lui sur le banc.