Le Journal de la CAN (B. Nazim)

Mondial/Can - CAN

Envoyé spécial à Libreville : B. Nazim

 

Issa Hayatou lève la sanction des journalistes tunisiens

Saisi personnellement par une pétition des journalistes acrrédités à Libreville, le président de la CAF El Hadji Issa Hayatou a levé la santion contre les reporteres-photographes tunisiens : Hassan Manoubi et Mehrez Toujani qui avait écopé d’une suspension de (3 ans de privation de compétition et retrait des badges). Une punition jugée «disproportionnée» et la commission chargée des medias doit revoir son barème. S’il est necessaire de respecter  le règlement de la CAF pour de meillures conditions de travail, il serait bon une meilleure travail, il serait bon

Gilberto a oublié ses chaussettes et colère de Lito Vidigal

Le sélectionneur de l’équipe d’Angola, Lito Vidigal très remonté contre son milieu de terrain Gilberto lui a collé une lourde amende. Ce dernier, très distrait, n'avait pas revêtu les chaussettes aux couleurs des Palancas Negras contre le Soudan. Il a mis trois bonnes minutes avant d'entrer en jeu laissant ses coéquipiers évoluer à dix. L'arbitre mauritanien Ali Lemghaifry a donné le coup d’envoi malgré les protestions du staff technique. L’heure c’est l’heure. Les télévisions n’attendent pas

Le train Libreville-Franceville a des ratées

Les journalistes maliens se racontent encore leur trajet Libreville -Franceville où est basée leur équipe nationale.  Le voyage en train devait durer une journée (700 km de parcours) mais l’arrivée ne s’est faite que le lendemain. Le croisement entre deux trains en sens opposé a perturbé le trafic et pris plusieurs heures. Ils ont été contraints de passer la nuit dans une brousse Gabonaise. Certains ont compté les étoiles, d’autres cherches un autre moyen de transport pour le retour.

Un chat  noir  est recherché par les journalistes sénégalais

Par dérision, les journalistes sont allés à la recherche d’un chat chat noir dans les rues de Bata pour le supprimer. « Il faut tuer le chat noir qui nous poursuit », avait lancé le sélectionneur du Sénégal Amara Traoré, à la suite de l’élimination des Lions de la Terenga. Les statistiques démontret que depuis la phase finale de CAN 2006, le Sénégal n’a pas remporté un seul match.  De son côté le président de la fédération  Augustin Senghor a faire rire l’assistance en déclarant que les resonsables de l’élimnation de l’équipe sont la Zambie et la Guinée Equatoriele. Il fallait y penser.

Gernot Rorh copte sur ses guerriers pour rester à Libreville

Le Gabon tout comme la Tunisie veut terminer mardi prochain à la première place pour rester à Libreville. Les deux entraieurs Gernot Rorh et Issam Trabelsi ont lancé le match. Le sélectionneur des Leopards Gernot Rohr  mise sur un nul. Il considère que son équipe «disposent d’une force mentale qui se trouve dans l’unité des joueurs sur le terrain et ceux qui sont sur le banc » et qu’il possède onze combattants sur le terrain et  douze sur le banc pour y arriver.