Le Journal de la CAN (B. Nazim)

Mondial/Can - CAN

Envoyé spécial à Libreville : B. Nazim

* La 28e édition de la CAN organisée conjointement par la Guinée Equatoriale et le Gabon du 21 janvier au 12 février 2012 est victime de son succès. Des dizaines de journalistes qui n'avaient pas suivi la procédure d’accréditation mise en place par la CAF se retrouvent sur le carreau. Arrivés directement sur les différents sites, psieurs confrères notamment des tunisiens pensaient pouvoir se faire accréditer sur place, malgré les avertissements de l'instance africaine qui avait donné un mois aux journalistes désirants couvrir l'événement pour se faire connaître. D'autres malgré le respect des procédures et l'envoi des demandes sur le site de la CAF restent introuvables sur les serveurs. A quelques heures du début des rencontres beaucoup de confrères se trouvent obligés d'acheter des billets pour accéder aux stades. La CAF explique qu'elle précédera à la régulation de ceux qui ont effectué la démarche d'accréditation et seulement cela !

* Le Niger invité surprise de la 28e CAN (Guinée Equatoriale et Gabon) qui s’est acquitté  des droits de radio et TV diffusion n’a pas reçu les bonnes accréditions pour ses journalistes. Les envoyés spéciaux de la Télévision et la radio d’Etat n’ont pas été autorisés à travailler dans les zones réservées aux détenteurs des droits. Le gouvernement nigérien qui a mis le «paquet» pour la Mena a poussé une « guellante » et exige de sportfive de rétablir ses journalistes dans leur droit.

* Le Gabon co-organisateur avec la Guinée Equatoriale de la 28e édition de la CAN, veut marcher sur les traces de son voisin qui s’est imposé samedi soir à Bata (1-0) face à la Libye lors de la première journée de phase de poule du groupe A. Pour leur première sortie devant leur public, les panthères reçoivent le Niger l’invité surprise de la CAN 2012. La rivalité régionale entre les deux pays organisateurs met sous pression les hommes de Gernot Rohr condamnés à prolonger la ferveur populaire qui accompagne cette rencontre. Les supporteurs du onze gabonais ne jurent que par la victoire cette après-midi au stade de l’Amitié de Libreville. Le Maroc et la Tunisie qui complètent le groupe C, entrent en course ce soir.

* Le capitaine des Lions indomptables du Cameroun, Samuel Eto’o, souhaite voir la Côte d’Ivoire arracher le trophée de la CAN 2012. Eto’o s’est dit «de tout coeur avec, Didier Drogba, et lui souhaite toute la chance et la réussite pour mener son équipe -la côte d’Ivoire- jusqu’au bout». Un message en forme de soutien inconditionnel prononcé en marge de la conférence de presse qu’il a tenu au stade de l’Amitié de Libreville.

* La communauté  Sénégalaise qui réside à Libreville est très en colère contre l’entraîneur du Sénégal Amara Traoré qui a perdu son premier match de la CAN 2012 devant la Zambie (2-1).  Elle le juge comme le principal responsable de la  contreperformance des Lions. Elle demande des victoires et vite.