CIV : Les malheurs de l'ASEC Mimosas

Afrique - CÔTE D IVOIRE
Lu dans un quotidien ivoirien : "Après 22 ans de présence à la tête de l'ASEC Mimosas, M°Roger Ouégnin vient d'essuyer son premier véritable revers en championnat. Au terme d'une super division de 10 journées disputées par six clubs, les Jaune et Noir ont terminé bons derniers et perdu leur titre de champion au profit du grand rival, l'Africa Sport d'Abidjan.
" Depuis le début de la saison 2011, l'équipe tanguait : sortie prématurée de la Ligue des champions, élimination de la Coupe de la CAF et des défaites en Ligue 1...
"(...) L'autre décision de taille, c'est la refonte de l'Académie Mimosifcom, le centre de formation de l'ASEC. Depuis le départ de Jean-Marc Guillou, le centre n'a plus sorti de joueurs du niveau de Kolo Touré et Didier Zokora. L'engagement des formateurs Pascal Théault et Walter Hammam pour succéder à Guillou, n'a rien donné de concret."
Ainsi donc sont reconnus le mérite et la compétence de Jean-Marc Guillou aujourd'hui installé à Bamako. Ainsi donc est établie l'énorme erreur de Roger Ouégnin qui s'était brutalement séparé de Guillou en 2002. "Dictateur" mégalomane, borné dans ses convictions mais avide de gloire et de fortune, Ouégnin aura coûté cher au football ivoirien. Il est grand temps pour lui de rendre son tablier et de libérer l'ASEC. - Mahjoub Faouzi