ALG : Le coup de sang de Rabah Saadane

Maghreb - ALGERIE
L'ancien sélectionneur Algérien Rabah Saâdane (65 ans) s'est dit outré par «la vaste série de démissions et limogeages des entraîneurs des clubs algériens des Ligues 1 et 2, en ce début de saison», estimant que cet état de fait le conforte dans sa décision «de ne pas reprendre service au sein du football algérien, de sitôt».

«Je ne suis pas prêt de prendre en mains aucun club algérien, pour tout l'or du monde. Ce qui se passe dans nos clubs est vraiment désolant. Il ne se passe pas une journée de compétition, sans que l'on annonce la démission ou le limogeage de tel ou tel entraîneur. Pourtant, on n'en est qu'au tout début de la compétition », a déclaré l'ex-coach des Verts, mardi soir à la radio nationale.

«Les présidents de club continuent de privilégier les résultats instantanés au détriment de la stabilité et la formation. Avec une telle mentalité, le football algérien ne sortira jamais de son gouffre», a-t-il poursuivi. Dans la foulée, le Cheïkh est monté au créneau pour défendre les techniciens. «A chaque fois qu'il y ait un mauvais résultat ou un simple faux pas, c'est toujours l'entraîneur qui est montré du doigt, à telle enseigne qu'il s'est transformé en un fusible permanent », a-t-il regretté.

L'homme au trois qualifications en Couipe du Monde (1982, 1986, 2010) est resté inactif depuis son retrait de la sélection algérienne, au lendemain de son nul contre la Tanzanie (1-1) en septembre 2010, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations CAN- 2012. Certains clubs, à l'image de l'ASO Chlef (le champion sortant de la Ligue 1) et le MC Alger (Ligue 1), ont souhaité l'engager cette saison, mais il a répondu par la négative. - (Avec le Soir d'Algérie)