AFR : Le TAS fait plier la CAF (Mahjoub Faouzi)

Afrique - CAF
Souvenez-vous, le 11 mars 2008, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) réuni à Lausanne admettait l’appel de Tata Avlessi, ancien président de la Fédération togolaise de football (FTF) contre la décision du Jury d’Appel de la CAF du 2 septembre 2007 le condamnant à « l’interdiction à vie de stade et d’exercer toute activité relative au football, à vie ». Tata avait été sanctionné par la CAF suite à un cas présumé de corruption dans le cadre du match Togo – Tunisie, comptant pour le Championnat d’Afrique des moins de 17 ans. Le TAS relevant, entre autres, de sérieux vices de procédure commis par le Jury d’appel de la CAF et constatant que celle-ci n’a pas établi la tentative de corruption, décide la levée des interdictions à vie prononcées à l’égard de Tata Avlessi et condamne la CAF à lui verser, à titre de dépens, CHF 20 000 (vingt mille francs suisses). S’estimant au dessus des lois, Issa Hayatou refusa catégoriquement de se conformer à la sentence du TAS et décréta : aucun paiement ne sera effectué à Tata Avlessi. En dépit d’une série de démarches, il maintint, en toute illégalité, son refus. Il a fallu plus de trois ans et demi pour que sa majesté Hayatou VI plie et rompt à la suite d’une offensive menée à Bruxelles par l’avocat Frederik Clément de Clety. La CAF payera les 20000 CHF à Tata Avlessi qui en fera don à une association caritative. Signalons que le TAS a régulièrement donné tort à la CAF dans les litiges qu’il a eu à examiner.