CAN : Le week-end de toutes les surprises

Mondial/Can - CAN

Le suspense va planer sur huit chocs de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2012 avec :  Liberia-Mali, Nigeria-Guinée, Zambie-Libye, Maroc-Tanzanie, Algérie-Centrafrique, Egypte-Niger, Soudan-Ghana et Ouganda-Kenya alors que le Gabon,  la Guinée équatoriale en tant que pays organisateurs et le Botswana, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal sont déjà qualifiés.

Les Black Stars en danger à Khartoum

Trois matches aux allures de finales auront lieu ce week-end : Nigeria-Guinée, Zambie-Libye et Soudan-Ghana. Dans le groupe B, les Guinéens sont en position de force avec 3 points d’avance sur les Nigérians. Même une courte défaite ne serait pas fatale, le Sily national pouvant prendre une place de meilleur deuxième.

Dans le groupe C, la Zambie a moins d’avance comptable face à la Libye mais les Zambiens accueillent les Libyens à Chingola. Les Chipolopolo devront toutefois se méfier de Verts portés par les espoirs de tout un peuple. La CAN 2012 serait une première vitrine sportive pour la Libye post-Kadhafi.

Dans le groupe I, le Ghana et le Soudan sont au coude à coude. Tenus en échec 0-0 à l’aller, les Ghanéens doivent marquer pour gagner ou décrocher un nul salvateur à Khartoum. Une non-qualification des Black stars, quarts de finaliste de la Coupe du monde, serait une surprise.


Une grande première pour le Cap Vert

Cette CAN 2012 pourrait aussi être une grande première pour certaines équipes qui n’ont jamais participé à une phase finale. Le Cap-Vert (groupe A), la République centrafricaine, la Tanzanie qui ont sorti l'Algérie (groupe D) , la Gambie (groupe F) et le Niger (groupe G) peuvent imiter le Botswana.

Si Cap-Verdiens, Centrafricains, Tanzaniens et Gambiens n’ont pas totalement leurs destins en mains, les Nigériens peuvent dérocher la timbale en gagnent au Caire. L’Egypte, triple tenante du titre mais éliminée,  présentera en outre sa sélection des moins de 23 ans face au Mena.

Quels meilleurs deuxièmes ?

La grande inconnue de cette dernière journée d’éliminatoires concerne les deux places de meilleurs deuxièmes attribuées aux seconds des poules A à J (le futur deuxième de la poule K, le Malawi ou la Tunisie, est automatiquement qualifié).

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé que les résultats obtenus face au dernier de chaque groupe ne seront pas pris en compte. Impossible donc de dresser un bilan des confrontations entre équipes concernées puisque la plupart des classements ne sont pas figés, y compris pour les places de lanternes rouges. Seule certitude : la Guinée, le Ghana, le Soudan, la Libye et la Zambie sont en position de force pour être repêchées en cas de mauvais résultat, ce week-end.

(1) La qualification du Burkina Faso pourrait être remise en cause si une réserve technique de la Fédération namibienne (NFA) auprès de la CAF aboutit. La NFA conteste l’éligibilité d’Hervé Zengue, défenseur camerounais naturalisé burkinabè, aligné durant ces éliminatoires.

(avec RFI.fr)