FIFA : Le verdict de Chung Mong-Joon (M. Faouzi)

Mondial/Can - FIFA
L'ex-vice président de la Fifa, le puissant homme d'affaires coréen Chung Mong-joon ne mâche pas ses mots. Dans ses mémoires publiées par le New York Times, il traite Joseph S. Blatter, le président de la Fifa de "dictateur hostile à toute transparence et à toute crédibilité". "C'est un malade du pouvoir, un garçon impétueux. Il a marginalisé le Comité exécutif et neutralisé toute tentative de contenir son pouvoir. Il recourt aux méthodes utilisées par de nombreux dictateurs. Il évacue les problèmes en créant, sans l'avis du Comité exécutif, des commissions."

Rappelons que le Dr Chung Mong-joon - il a fait partie du CE de la Fifa de 1994 à 2011 - avait fait plier Joa Havelange en 1996 pour l'attribution de la Coupe du monde 2002. Il avait soutenu la candidature d'Issa Hayatou à la présidence de la Fifa en 2002. Et il a supporté, cette année, celle du Qatari Mohamed bib Hammam. Cette dernière prise de position lui a coûté cher ; en janvier dernier, lors du congrès de la Confédération asiatique de football (AFC), Blatter et ses affidés lui savonnèrent la planche et il perdit ( par 25 voix contre 20) son poste au profit du prince jordanien Ali Ibn al Hussein, plus docile et moins ambitieux.
{/source}