ALG : Bye, Bye Raouraoua (HSO)

Maghreb - ALGERIE

En annonçant son départ pour la fin de l’année qui coïncidera avec l’élimination officielle des Verts de la CAN 2012, le cumulard et bonimenteur de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua veut une nouvelle fois réaliser un coup médiatique. Il cherche à camoufler la claque qu’il a reçu des autorités politiques à la suite de leur refus d’organiser la CAN 2013 devant les médiocres résultats obtenus avec l’instauration du professionnalisme.

En vérité, le cumulard doit partir aussi parce qu’il n’a pas le choix. Il est à son deuxième mandat et les textes ne l’y autorisent pas. Eliminés en seniors des CAN 2006, 2008 et 2012, éliminés de toutes les CAN catégories de jeunes  (U16, U18, U20 et de tous les U du football mondial) Mohamed Raouraoua présente un bilan « Karita » (catastrophique) pour le football algérien. Une certitude : Il ne sera pas à plaindre. Il continuera à voyager son incompétence au sein de la FIFA, de la CAF, de l’UAFA, de l’UNAF, le comité d'El Qods et tirititipanpan. Et il restera pour le football agérien, celui qui ne se rendait jamais à un stade ne serait-ce que cinq minutes pour une compétion nationale toutes catégories confondues.

La victoire des militaires en championnat du monde a redonné de millions d’espoirs à la jeunesse du pays. Les militaires ne se sont pas rendus en stage à tous les Marcoussis, ils n'ont pas sollicité de visas qu'ils n'ont pas obtenus pour se rendre à l'étranger. Ils n'ont pas été la cause d'un gaspillage monstrueux d'argent avec des stages bidons. Non ! ils ne véhiculent aucun complexe, ils sont algériens et c'est beaucoup  !

 
микрозайм на карту