FIFA : Ben Hammam n'est pas dupe

Mondial/Can - FIFA
Le vice président de la FIFA Mohamed ben Hammam a déclaré que l'Instance Internationale le trouvera probablement coupable d'avoir tenté d'acheter le vote d'électeurs dans sa course à la présidence face à Sepp Blatter. Le Qatari a écrit sur son site Internet que «personne ne devrait être surpris si un verdict de culpabilité devait être prononcé» samedi.
Ben Hammam, qui pourrait être banni à vie du football, nie tout acte répréhensible, mais ajoute qu'il «semble que la FIFA ait pris sa décision il y a plusieurs semaines».
Le président de la Confédération asiatique de football avait pourtant promis de donner au comité des «preuves convaincantes» qui l'exonéreraient des allégations de conspiration qui pèsent sur lui. Il est accusé d'avoir offert des pots-de-vin de 40 000 $ US aux électeurs des Caraïbes en marge de l'élection présidentielle de juin dernier.