AFR-C2 : Hannachi vainqueur mais sceptique

Afrique - C2
Le président de la JS.Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, en guerre ouverte contre le gestionnaire de la fédération Mohamed Raouraoua, dans une affaire de tentative de corruption à songer à lever le pied face à l’ASC Jaraaf du Sénégal (2-0).
Une victoire qui ouvre les portes de la phase de poules de la Coupe de la CAF aux Canaris, mais qui n'arrange pas forcement les affaire du club selon son patron : «Sincèrement, nous devions lever le pied dans ce match. Nous avions pris la décision de nous faire éliminer, mais par la suite, je me suis ravisé. J’ai dit que mes joueurs devaient se qualifier, car il s’agit du drapeau national. Je peux vous dire que je suis satisfait et anxieux à la fois par cette qualification aux poules de la coupe de la CAF, car ce ne sera pas vraiment facile pour nous. Je ne comprends toujours pas cette programmation de la Ligue qui fait tout pour nous casser. Le report du match face à la JSMB a été fait dans le but de nous massacrer. La Ligue nationale a essayé de se justifier en disant que cela nous arrangeait, ce que je trouve scandaleux. La LNF a tout fait pour nous casser, mais nous nous sommes qualifiés», précise Hannachi à la fin du match  disputé au stade du 1er novemebre à Tizi-Ouzou, ou Mohamed Raouraoua   est Persona non grata