CAM : Des jours sombres pour Iya Mohamed

Afrique - CAMEROUN
Le président de la Fécafoot du Cameroun Mohamed Iya (ami personnel du président de la CAF Issa Hayatou) et son secrétaire général Tombi à Roko ont été entendus à plusieurs reprises ces dernières semaines à la sous-direction des enquêtes économiques de la police judiciaire à Yaoundé. A la Police judiciaire rien n’a filtré de cette audition. L’audition de Iya Mohammed intervient quelques jours après celle de plusieurs responsables du ministère des Sports au ministère du Contrôle supérieur de l’Etat. Il s’agit de toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la gestion des fonds de la Coupe du Monde, avec en prime, de nombreuses malversations. Certains responsables du ministère des Sports, dos au mur, avait d’ailleurs fait pression sur des encadreurs de l’équipe nationale afin qu’ils signent pour des montants qu’ils n’avaient pas perçu. De gros problèmes de justificatifs de dépenses s’étaient alors posés lors des auditions au ministère du Contrôle supérieur de l’Etat. S’agissant du cas Iya Mohammed, les supputations sur les motifs de son audition à la Pj sont nombreuses : l’affaire du trop-perçu, la gestion des fonds de la Coupe du Monde 2010, les retombées des participations du Cameroun à la Coupe du Monde depuis 1998, l’opacité des contrats qui lient la Fécafoot et l’équipementier Puma, etc. En 2006 déjà, le procureur de la République près le tribunal de grande instance du Mfoundi, après des auditions menées à la Pj et à la suite des conclusions de la commission dirigée par l’inspecteur d’Etat Ngack Mahop, avait recommandé l’incrimination d’un certain nombre d’agents de la Fécafoot, dont le président, Iya Mohammed pour détournement de fonds.
 
микрозайм на карту