CIV : Scolari pas tendre avec Drogba

Afrique - CÔTE D IVOIRE
Renvoyé de Chelsea en février 2009, Luiz Felipe Scolari, désormais à la tête de Palmeiras, n'a pas gardé un souvenir impérissable de Londres.
De ses huit mois passés en Angleterre, il se souvient surtout des difficultés à contrôler le vestiaire. Et Didier Drogba en prend pour son grade. «C'était presque impossible de contrôler le vestiaire. Drogba croyait qu'il était la star et j'étais sans arrêt en conflit avec lui, a déclaré l'entraîneur champion du monde en 2002 sur le site du Guardian. En son absence, Anelka se débrouillait très bien mais dès qu'il est revenu, il voulait à tout prix reprendre sa place. J'ai refusé.» Les tensions sont montées si haut que le technicien brésilien a sollicité Roman Abramovich. «Je lui ai demandé d'échanger Drogba avec Adriano, qui jouait à l'Inter, car il est plus facile à contrôler que Drogba.» Au final, le buteur ivoirien est resté et a continué à faire les beaux jours des Blues, pendant que Scolari retournait au Brésil... Comme Adriano