Le CHAN en quelques lignes

Afrique - SOUDAN

Le coup d'envoi de la 2e édition du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN 2011) sera donné vendredi 4 février à Khartoum avec seize équipes au départ.

Quid du CHAN ? Le Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) est réservé aux joueurs locaux. Il en est à sa deuxième édition, qui se déroulera du 4 au 25 février au Soudan. Créée par la Confédération Africaine de Football (CAF), non pas pour concurrencer la CAN (Coupe d'Afrique des Nations réservée à l'élite du football continental) mais pour favoriser l'éclosion des joueurs locaux, cette compétition est programmée tous les deux ans.

Son histoire : Organisateur du CHAN, le Soudan est membre fondateur de la Confédération Africaine de Football (CAF) créée à Khartoum en 1957, en compagnie de l'Egypte, l'Ethiopie et l'Afrique du Sud. Parallèlement, il a organisé la première édition de la CAN puis celle de 1970, sans toutefois remporter le trophée.

Le chiffre : 16 équipes se sont qualifiées pour participer à la phase finale du CHAN avec l'entrée en force des équipes maghrébines : la Tunisie et l'Algérie. Elles étaient huit lors de la première édition 2009 qui s'est jouée en Côte d'Ivoire. Le RD Congo y a été sacré champion devant le Ghana (2-0), le Cameroun et la Côte d'Ivoire.

Les groupes : Il y a quatre groupes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale. (A) : Soudan, Algérie, Gabon, Ouganda. (B) : Ghana, Afrique du Sud, Zimbabwe, Niger. (C) : RD Congo, tenant du titre, Cameroun, Côte-d'Ivoire, Mali. (D) : Sénégal, Tunisie, Angola, Rwanda. Le coup d'envoi sera donné le 4 février avec la rencontre Soudan (pays organisateur) - Gabon.

Le favori : Même si le tenant du titre, le RD Congo, sera privé de sa star Mputu Tresor qui purge une suspension d'une année infligée par la FIFA, il est en mesure de monter une seconde fois sur la première marche du podium. Huit joueurs du champion d'Afrique, le TP Mazembe, font partie de l'aventure et disputent aussi les éliminatoires de la CAN 2012. Mais attention aux hommes du sélectionneur soudanais, Ahmed Abdullah Mazda.