Un Aloulou peut-il en cacher un autre? (Mahjoub Faouzi)

Maghreb - TUNISIE

Dans le gouvernement d'union nationale constitué le 17 janvier, le poste de ministre de la Jeunesse et des Sports a été attribué au Dr Mohamed Aloulou. Ce cardiologue de 69 ans a été dans les années 1975-80, vice-président de la municipalité de Sfax chargé des Sports. Il a été un président éphémère du Club Sportif Sfaxien (CSS) en 1989-90. Il a aussi milité à la Ligue tunisienne des Droits de l'homme dans les premières années de cette organisation. Le Dr Aloulou est flanqué d'un secrétaire d'Etat, le blogueur Slim Amamou (emprisonné et relâché en janvier). Comme son nom l'indique, Mohamed Aloulou est le cousin de "Si" ...Slim Aloulou, le banni de la Fifa (voir les "Si" Slim). Un chantier énorme l'attend : moraliser et crédibiliser le sport tunisien gangréné pendant plus de vingt ans par les méthodes de Slim Chiboub et de tous les prédateurs qu'il a inspirés. Qu'il sollicite le cousin Slim pour l'aider dans sa tâche et toute son action en pâtira et sa bonne volonté sera mise cause. Slim Aloulou a "travaillé" avec deux régimes différents dont celui de Ben Ali. Il n'a pas sa place dans la Tunisie sportive de l'après 14 janvier.