Raouraoua veut le quitus le 21 mars avant Algérie-Maroc (ABL)

Maghreb - ALGERIE

Décidemment, il faut croire que le football Algérien n’a aucun problème pour que les assemblées générales de la Ligue nationale (encore amateurs) et de la fédération (sans ses démissionnaires) se déroulent le même jour, le 21 mars prochain. Il s'agit-là du choix de la peur.

Il sera question du «bilan moral et financier» dont les deux rapports seront remis le jour même aux participants. Point de suspense. Ils seront adoptés sans coup férir et sans avoir été étudiés. Il faut bien renvoyer la balle après les largesses de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

Le gestionnaire de la fédération Mohamed Raouraoua veut se prémunir en obtenant le quitus avant Algérie-Maroc pour le compte des éliminatoires de la CAN prévu le 27 mars en Algérie. Et il n'est pas surprenant qu'il annonce sa démission. Il sait qu'il ne survivra pas au sein de la fédération en cas de défaite à la colère du public algérien. Comme ce fut le cas au stade du 5 juillet à la mi-temps de la finale retour de l'UNAF entre le Mouloudia d'Alger et le Club Africain où il a du fuir pour échapper à la colère des supporters du club Algérois,

footafrique.com formule un voeu. Que les comptes financiers soient vus non par des commissaires aux comptes mais par l’IGF. Histoire de comparer le nouveau rapport avec celui établi lors du premier mandat de Raouraoua (2001-2006) qui reste bien au chaud.