Cameroun : La belle histoire du retour d'un fraudeur

Afrique - CAMEROUN

Un dimanche après midi du mois de juin 2008 au stade du Cenajes de Dschang (ouest Cameroun), avant le match de la 7e journée du championnat national de L1 entre Aigle Royal de Menoua, l’équipe locale et Tiko United, le staff technique de l’équipe visiteuse constate que le joueur Boyomo Alain qu’il a employé par le passé, a changé son identité et il est devenu Boyomo Balong.

Or Boyomo Balong était non seulement suspendu pour une période d'une année pour avoir sollicité deux licences pour le compte de deux clubs différents au cours de la même saison (Mount Cameroon et Achille FC) mais il a également fraudé sur son identité pour pouvoir faire partie des effectifs de Tiko United son véritable nom étant Boyomo Alain. Finalement, le joueur avait écopé de deux ans de suspension et son club, Aigle royal de la Menoua, avait perdu trois précieux points qui lui ont fait cruellement défaut en fin de championnat dans sa course au maintient en L1.

Depuis cette semaine, Boyomo Balong a retrouvé sa véritable identité (Boyomo Alain) et s’entraîne avec l’Union sportive de Douala. Il rêve de porter les couleurs de cette équipe à la faveur de la période de transfert de mi-saison (Mercato), qui a été ouverte le samedi 15 janvier et sera refermée le vendredi 11 février 2011. Si son dossier administratif est validé au niveau de la Fecafoot, comme l’a sollicité Union sportive de Douala, Boyomo Alain réintégrera le championnat local.

 
микрозайм на карту