ALG : Tahar Benferhat l'Africain est parti

Afrique - CAF

Le roc du Sersou, comme on aimait l’appeler, plus connu par son prénom, Tahar Benferhat le demi baladeur qui s’est transformé en défenseur central sous la direction de Saïd Amara alors entraîneur-joueur de la JSM Tiaret s’est éteint à l’âge de 75 ans, à la suite d’une longue maladie. Né le 23 mars 1944 à Tiaret, Tahar Benferhat a porté les couleurs de la sélection nationale des années 60-70 et a été à plusieurs fois son capitaine. Il disputa son premier match international le 5 juillet 1964 contre le Dynamo Zagreb pour prendre dix ans plus tard et après 47 sélections sa retraite internationale non sans marquer de son passage l’histoire de l’EN. Elu meilleur joueur de l’année en 1972, c’est au début des années 70 que Tahar a montré toute l’étendue de son talent et propulsé son équipe de toujours, la JSM Tiaret parmi l’élite en compagnie des Krimo, des frères Banus, Souïdi… Il est à deux reprises retenu dans la sélection africaine, la première fois en 1972 en disputant la Coupe des confédérations au Brésil, puis en 1973, toujours avec la sélection africaine lors d’un tournoi international de la FIFA organisé au Mexique. Puis, il a dirigé plusieurs équipes de l’Oranie dont son club de toujours et l’ES Mostaganem. Très proche de Hassan Lalmas, il a dirigé avec lui la sélection nationale juniors en 1989.