ALG : Une grave affaire Adidas en Algérie

Eco/Medias - ECONOMIE

 

A la fédération algérienne de football (FAF) on ne veut pas trop ébruiter le fameux dossier d’Adidas, dont le contrat a été signé avec la représentation de la marque aux trois bandes basée à Dubaï du temps de l'ancienne direction de Mohamed Raouraoua. Aujourd’hui, la FAF a lancé un appel d’offres en prévision de la fin de ce contrat, mais en même temps elle a saisi la maison- mère, Adidas International pour connaître les tenants et les aboutissants d’un contrat plein de zones d’ombre. A commencer, par les dotations annuelles de la FAF qui n’ont jamais été honorées pleinement (à 100%), mais tournant autour de 40% seulement. Autre zone d’ombre, c’est cette affaire de royalties qu’Adidas ne reverse pas à la FAF suite à la vente des produits estampillés équipe nationale, alors que cela devrait être de mise dans chaque contrat d’équipementier. D’autres questions demeurent en suspens, mais la FAF ne veut pas trop en parler - pour le moment - car en parallèle, elle tente de négocier en position de force pour revoir ce contrat. Sans parler du nouveau maillot des Verts proposé par le représentant Adidas à Dubai et qui ne sera jamais revêtu par les camarades de Mahrez en raison de sa mauvaise qualité et d’un design peu convaincant. D’ailleurs, l’année dernière, le manager Hakim Meddane s’est déplacé spécialement pour régler ce dossier, mais les choses n’avaient pas avancé d’un iota avec le représentant de cette firme à Dubaï. Une ville où des anciens membres de la FAF, du temps de Raouraoua, passaient faire leurs emplettes.- (In BOTOLA)

-

 
scatvids.club javvids.com shemalecuties.top