ACNOA : Le complot contre Kalkaba échoue

Eco/Medias - MEDIAS

Le Camerounais Kalkaba Malboum a eu gain de cause dans l’affaire qui l’opposait à l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), portée au Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne par ses soins. De nouvelles élections ouvertes à tous seront organisées. Le TAS a également décidé que les sanctions contre Kalkaba Malboum doivent être annulées, et l’ACNOA est condamnée à lui reverser la somme de 8000 francs suisses (environ 4,5 millions de francs Cfa), pour compenser les dépenses engagées au cours du procès. La décision du TAS vient ainsi mettre fin à près de 12 mois de bataille juridique entre le camerounais et L’ACNOA. En rappel, la candidature de Kalkaba Malboum pour le poste de président de l’ACNOA avait été suspendue, par le Comité Exécutif, une manoeuvre grossière, au motif que les autorités camerounaises lui avaient apporté leur soutien.

Cette suspension avait permis à son rival, le Général ivoirien Lassana Palenfo, d’être réélu pour un 4e mandat, avec la complicité du président du COA, Mustapha Berraf propulsé à la tête de la commission d'éthique par un mode de désignation opaque. Dans la foulée, le Président du COA est sous le coup d’une procédure judiciaire devant le Tribunal correctionnel de Paris, pour propos mensongers à l’égard d’Alain Barbier, un de ses anciens partenaires, notamment, dans le cadre de l’Africa Village des JO de Londres 2012 où l’on note la disparition d’une grosse d’argent. Cette disparition d’argent au sein du mouvement olympique fait mauvais genre et le CIO s’en est lavé les mains, justifiant le fait qu’il n’est pas concerné par ce dossier. Le filet se resserre de plus en plus sur le Comité Exécutif de l’ACNOA qui risque de connaître le même sort qui a été réservé  à celui de la Confédération Africaine de Football et son président Issa Hayatou. –  (In Botola)