CAF : Ahmad Ahmad et les gouvernements

Eco/Medias - MEDIAS

Dans son programme d’action pour le poste de président de la CAF, Le Malgache, Ahmad Ahmad souligne « le Football a un vrai rôle sociétal en Afrique. C’est pourquoi les gouvernements et la CAF devront travailler main dans la main dans des relations apaisées et de confiance. C’est à la CAF de trouver ces terrains de collaboration et coordination avec les Gouvernements tout en protégeant les fédérations nationales de toute ingérence politique ou managériale. » Une position qui tranche avec celle de son rival le Camerounais Issa Hayatou qui mène une campagne de coulisses, grâce à des réseaux qu’il a tissés, durant ses dix neuf ans de règne au sein de la CAF (1988-2007). Le Camerounais, selon ses proches n’a aucunement besoin de programme, son expérience suffit oubliant le poids de l’âge, de l’usure de la fonction et de la maladie. Il faut préserver avant tout la rente.