ALG : La LFP est dans l'illégalité

Maghreb - ALGERIE

Le président de la Ligue algérienne de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj a été sommé par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales de mettre en conformité ses statuts avec la loi sur les associations. Dans une correspondance qui entre dans le cadre d'une large opération menée à travers le territoire national, le ministère rappelle aux récalcitrants qu’ils sont dans l’illégalité. La nouvelle loi de 2010 qui remplace celle de 1990 fait de la LFP une structure obsolète quand bien même elle a remplacée la ligue nationale.  Raouraoua III, l'actuel gestionnaire de la Fédération a fait d’elle une simple commission dépendant directement de la FAF pour mieux la contrôler. Elle  ne dispose pas d'une autonomie financière et elle est régie par une convention la liant à la FAF. Dans son article 1-2, il est énoncé que la LFP «agit par délégation de la Fédération algérienne de football à laquelle elle est affiliée dans le cadre des prérogatives que lui confèrent les présents statuts». A l’évidence, la gestion du football professionnel a été confiée à une Ligue hors la loi car elle n'est pas conforme aux lois de la République. Et les présidents de clubs n’ont vu que du feu.